Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 17:18

Message du Père Jean-Yves du 13 novembre 2015

 

Des scouts de France de Paris sur le chantier du futur Hôpital Sainte-Anne pendant 3 semaines au mois d'août dernier.

Père Jean-Yves Lhomme
Père Jean-Yves Lhomme

4 filles et 4 garçons, scouts de France d'une paroisse parisienne, St François de Sales, que je connais bien et qui depuis 1989 soutient mon travail missionnaire lorsque j'étais en brousse pendant une bonne quinzaine d'années à Nosy-Varika et maintenant à Mananjary depuis 2007 pour la construction de l'Hôpital Sainte-Anne (HSA). C'est volontiers que nous avons accueilli ces jeunes qui souhaitaient vivre et faire un camp de travail au service des autres.

.

C'est donc le 3è groupe de jeunes qui vient nous aider. Les années passées, il y eut un groupe de garçons et de filles de mon pays natal, Montlouis/Loire et d'autres, filles et garçons, scouts de France également de St Cyr/Loire en Touraine.

.

Ce fut à chaque fois une réussite pour eux, je crois, et pour nous sans aucun doute. Une expérience marquante dont on n'en revient pas indifférent, je pense!

.

Il a été prévu d'ailleurs dans la maison du directeur de l'hôpital qui sera aussi une maison d'accueil pour les médecins et spécialistes qui viendront pour des missions médico-chirurgicales soutenir l'équipe permanente de l'hôpital, une grande salle pour justement recevoir les jeunes de France ou d'ailleurs qui souhaiteraient vivre un temps de service et de partage.

.

Ces jeunes sont, en général, des garçons et des filles qui viennent de passer le Bac ou sont déjà à l'université. Avant leur venue, il nous faut réfléchir à la manière dont ils nous aideront au mieux puisqu'ils n'ont pas les compétences dont nous avons besoin. Ils acceptent volontiers de faire un travail de manoeuvre. A nous de savoir équilibrer les tâches à faire et autant que faire se peut les diversifier durant leur séjour. Parfois, c'est un peu dur, à d'autres moments moins. Je suis heureux de voir qu'à chaque fois ils "jouent franchement le jeu". A nous de les aider à découvrir que le travail qu'ils font est important et fait avancer les choses.

.

Une belle expérience pour nous tous...comme nous allons le voir!

1 - Les garçons portent les solives en sapin des plafonds...

1 - Les garçons portent les solives en sapin des plafonds...

2 - Aux filles qui passent du xylophène pur dilué dans du gas oil sous l'oeil autorisé de Jean Noël. 3 couches seront nécessaires pour une réelle durabilité sur un bois très absorbant contres les termites et capricorne.

2 - Aux filles qui passent du xylophène pur dilué dans du gas oil sous l'oeil autorisé de Jean Noël. 3 couches seront nécessaires pour une réelle durabilité sur un bois très absorbant contres les termites et capricorne.

3 - D'autres garçons déchargent et rangent des bois (du niaouli) d'échafaudage en vue d'un autre emploi.

3 - D'autres garçons déchargent et rangent des bois (du niaouli) d'échafaudage en vue d'un autre emploi.

4 - Chargement de pierres dites "4/7" à transporter un peu plus loin pour faire les dalles du sol des 4 premiers pavillons.

4 - Chargement de pierres dites "4/7" à transporter un peu plus loin pour faire les dalles du sol des 4 premiers pavillons.

5 - Les jeunes filles malgaches qui donnent un coup de main sont des guides de Mananjary qui se retrouvent souvent avec nos scouts de Paris.

5 - Les jeunes filles malgaches qui donnent un coup de main sont des guides de Mananjary qui se retrouvent souvent avec nos scouts de Paris.

6 - Tout le monde descend du camion...pour décharger.

6 - Tout le monde descend du camion...pour décharger.

7 - Les filles grattent, poncent les grilles de protection (confectionnées sur place à Mananjary) des fenêtres de certaines pièces des 4 premiers pavillons avant que l'une de mes équipes spécialiste de la peinture passe de l'antirouille et de la peinture.

7 - Les filles grattent, poncent les grilles de protection (confectionnées sur place à Mananjary) des fenêtres de certaines pièces des 4 premiers pavillons avant que l'une de mes équipes spécialiste de la peinture passe de l'antirouille et de la peinture.

8 - Un travail plus paisible...mais long et minutieux, le triage des baies roses (production Sainte-Anne) que j'envoie en France à nos associations pour leur vente annuelle d'épices. Un moments privilégié pour discuter facilement!

8 - Un travail plus paisible...mais long et minutieux, le triage des baies roses (production Sainte-Anne) que j'envoie en France à nos associations pour leur vente annuelle d'épices. Un moments privilégié pour discuter facilement!

9 - Un déplacement et transport de parpaings que nous faisons nous mêmes et sur place.

9 - Un déplacement et transport de parpaings que nous faisons nous mêmes et sur place.

10 - Après découpage de mottes d'herbe fait par un de nos ouvriers pour les utiliser ailleurs d'où ce transport ailleurs en vue d'un gros travail de déblai-remblai de terre qui durera bien 3 mois pour une nouvelle construction.

10 - Après découpage de mottes d'herbe fait par un de nos ouvriers pour les utiliser ailleurs d'où ce transport ailleurs en vue d'un gros travail de déblai-remblai de terre qui durera bien 3 mois pour une nouvelle construction.

11 - Calfatage avec du carton mouillé avant coulage du béton. Ce n'est pas fatiguant mais long et fastidieux!

11 - Calfatage avec du carton mouillé avant coulage du béton. Ce n'est pas fatiguant mais long et fastidieux!

12 - Là, c'est autre chose! Gratter les conteneurs avant l'antirouille et la peinture. Le conteneur filles...

12 - Là, c'est autre chose! Gratter les conteneurs avant l'antirouille et la peinture. Le conteneur filles...

13 - Et garçons! Pas un boulot agréable mais les jeunes ont parfaitement fait ça!

13 - Et garçons! Pas un boulot agréable mais les jeunes ont parfaitement fait ça!

14 - Un autre gros travail! Transporter de la terre pour faire une nouvelle digue de l'étang qui a été agrandi pour des raisons de circulation des véhicules de l'hôpital.

14 - Un autre gros travail! Transporter de la terre pour faire une nouvelle digue de l'étang qui a été agrandi pour des raisons de circulation des véhicules de l'hôpital.

  15 - Les ouvriers du chantier remplissent les brouettes...

15 - Les ouvriers du chantier remplissent les brouettes...

 16 - Et les jeunes les transportent.

16 - Et les jeunes les transportent.

17 - Tout le monde s'y est mis, scouts, garçons et filles et ouvriers.

17 - Tout le monde s'y est mis, scouts, garçons et filles et ouvriers.

18 - Nos amis scouts auront vu, avant leur départ, la digue terminée.

18 - Nos amis scouts auront vu, avant leur départ, la digue terminée.

 19 - Une photo ensemble avec Mgr José Alfredo, l'évêque de Mananjary...

19 - Une photo ensemble avec Mgr José Alfredo, l'évêque de Mananjary...

  20 - Avant une repas partagé!

20 - Avant une repas partagé!

 21 - Du beau et bon travail de réalisé qui n'entame en rien, le soir, la bonne humeur.

21 - Du beau et bon travail de réalisé qui n'entame en rien, le soir, la bonne humeur.

22 - Si les jeunes ont été satisfaits de leur séjour parmi nous, il en est de même pour nous. Je crois qu'ils ont apprécié notre nourriture simple, saine et suffisante pendant une véritable expérience d'un travail solidaire!

22 - Si les jeunes ont été satisfaits de leur séjour parmi nous, il en est de même pour nous. Je crois qu'ils ont apprécié notre nourriture simple, saine et suffisante pendant une véritable expérience d'un travail solidaire!

Repost 0
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 21:43

Message du Père Jean-Yves Lhomme du 10 novembre 2015

Don d'un fourgon Mercédès Sprinter

L'Hôpital Sainte-Anne a été doté d'un fourgon Mercédès Sprinter par une société d'enseignes lumineuses "REUNI-PUB" de l'île de La Réunion.

L'hôpital Sainte Anne aura, en effet, besoin d'un véhicule de ce type pour ses divers approvisionnements localement ou vers la capitale.

Une belle opportunité s'est présentée par nos amis réunionnais et plus précisément par le directeur de Réuni-Pub, notre ami André Ramsamy qui est également le 1er vice président de notre association l'Arehsam.

André, avec d'autres amis de l'Arehsam, est déjà venu nous voir sur place. C'est d'ailleurs sa société qui fera, en son temps, toute la signalétique de l'hôpital.

1 - Le "Sprinter" comme on dit déjà ici, est un beau véhicule (315 CDI) en parfait état aussi bien du point de vue de la carrosserie que du moteur...malgré ce que l'on voit sur cette photo.

1 - Le "Sprinter" comme on dit déjà ici, est un beau véhicule (315 CDI) en parfait état aussi bien du point de vue de la carrosserie que du moteur...malgré ce que l'on voit sur cette photo.

2 - Il avait une grande galerie que l'on a démontée puisque nous n'en avions pas l'utilité. Ce sont ses fixations après démontage qui ont provoqué ce que l'on voit. Qu'à cela ne tienne, nous avons les gens compétents à Mananjary pour arranger parfaitement cela.

2 - Il avait une grande galerie que l'on a démontée puisque nous n'en avions pas l'utilité. Ce sont ses fixations après démontage qui ont provoqué ce que l'on voit. Qu'à cela ne tienne, nous avons les gens compétents à Mananjary pour arranger parfaitement cela.

3 - Du bon travail de réalisé où plus rien ne paraît!

3 - Du bon travail de réalisé où plus rien ne paraît!

4 - Puisque nous sommes dans un pays où rien ne se perd ou ne se jette, la galerie qui est en métal galvanisé a été repeinte et servira de tuteur à des plants de grenadelle (fruits de la passion) dont les fruits feront un excellent jus naturel pour les malades...

4 - Puisque nous sommes dans un pays où rien ne se perd ou ne se jette, la galerie qui est en métal galvanisé a été repeinte et servira de tuteur à des plants de grenadelle (fruits de la passion) dont les fruits feront un excellent jus naturel pour les malades...

5 - Puisqu'on y était, malgré qu'il n'y avait pas de dégâts de carrosserie franchement visibles, aussi bien tout refaire et repeindre.

5 - Puisqu'on y était, malgré qu'il n'y avait pas de dégâts de carrosserie franchement visibles, aussi bien tout refaire et repeindre.

 6 - Comme on peut le voir sur cette photo!

6 - Comme on peut le voir sur cette photo!

7 - On l'utilise déjà! Un conteneur est arrivé ces dernières semaines mais il n'y avait pas assez d'eau pour que le camion traverse sur le bac. Il a donc fallu aller faire le transbordement du matériel (32 m3) à une quinzaine de kilomètres de là. Avec mon camion que vous connaissez et le Sprinter. 2 aller-retours ont suffi.

7 - On l'utilise déjà! Un conteneur est arrivé ces dernières semaines mais il n'y avait pas assez d'eau pour que le camion traverse sur le bac. Il a donc fallu aller faire le transbordement du matériel (32 m3) à une quinzaine de kilomètres de là. Avec mon camion que vous connaissez et le Sprinter. 2 aller-retours ont suffi.

8 - Beaucoup de gens pensent que je vais le transformer en ambulance comme les Sprinter d'occasion qui viennent d'Europe actuellement et qui sont transformés en taxi-brousse...

8 - Beaucoup de gens pensent que je vais le transformer en ambulance comme les Sprinter d'occasion qui viennent d'Europe actuellement et qui sont transformés en taxi-brousse...

Repost 0
14 novembre 2015 6 14 /11 /novembre /2015 20:22

Message du Père Jean-Yves Lhomme du 5 novembre 2015

La construction du bâtiment des groupes électrogènes d'ESF

Au mois de mai dernier, nous avons pu voir 4 reportages en suivi des 2 conteneurs dernier voyage expédiés par Electriciens Sans Frontières. Les dernières images du 4ème reportage montraient la réhabilitation de ces conteneurs futurs lieu de stockage de tout le matériel électrique nécessaire pour la production et la distribution en électricité de l'hôpital Sainte-Anne.

Tout a été complètement terminé et est fin prêt! Cette opération fera l'objet d'un nouveau reportage très bientôt.

Parallèlement à l'arrivée de ces conteneurs et leur réhabilitation, nous avons construit un bâtiment aux dimensions non négligeables pour l'accueil des 2 groupes électrogènes de 60 et 26 kwa. Nous verrons également cela très bientôt!

En attendant voici quelques vues commentées de la construction de ce nouveau bâtiment qui, comme pour le reste, est appelé à durer.

A - Le bâtiment se trouvera au sud de la première plateforme des 4 premiers pavillons près du château donc loin des pavillons d'hospitalisation. A cet endroit, il y avait les 2 conteneurs où nous rangeons le matériel et les matériaux de construction. On les a donc vidé et déplacé un peu plus loin sur des rouleaux de bois. Sur cette image, nous déterrons les plots en béton sur lesquels reposaient les conteneurs.

A - Le bâtiment se trouvera au sud de la première plateforme des 4 premiers pavillons près du château donc loin des pavillons d'hospitalisation. A cet endroit, il y avait les 2 conteneurs où nous rangeons le matériel et les matériaux de construction. On les a donc vidé et déplacé un peu plus loin sur des rouleaux de bois. Sur cette image, nous déterrons les plots en béton sur lesquels reposaient les conteneurs.

B - Ils font leur poids...mais nous savons faire!

B - Ils font leur poids...mais nous savons faire!

C - Chargement sur le camion pour les emporter à Mananjary à la résidence de l'EKAR pour qu'ils soient réutilisés...

C - Chargement sur le camion pour les emporter à Mananjary à la résidence de l'EKAR pour qu'ils soient réutilisés...

D - Le long du chemin près des bungalow d'accueil afin que les voitures qui passent sur un chemin privé ne détériorent pas l'environnement immédiat. Il faut savoir, autant que faire se peut, anticiper car on n'a pas tous le même sens du bien commun...

D - Le long du chemin près des bungalow d'accueil afin que les voitures qui passent sur un chemin privé ne détériorent pas l'environnement immédiat. Il faut savoir, autant que faire se peut, anticiper car on n'a pas tous le même sens du bien commun...

E - Près du château d'eau et avant les conteneurs où se trouve désormais le bâtiment terminé, il y avait aussi un lieu de stockage de pierres (près de 100 m3). Et on recommence un déplacement! Eh, oui, avec l'avancée des travaux et les implantations, la place se fait plus rare...

E - Près du château d'eau et avant les conteneurs où se trouve désormais le bâtiment terminé, il y avait aussi un lieu de stockage de pierres (près de 100 m3). Et on recommence un déplacement! Eh, oui, avec l'avancée des travaux et les implantations, la place se fait plus rare...

F - Le bâtiment en construction.

F - Le bâtiment en construction.

G - Il n'y paraît pas trop ici, mais il est relativement important§ On verra son intérieur terminé sur un autre reportage.

G - Il n'y paraît pas trop ici, mais il est relativement important§ On verra son intérieur terminé sur un autre reportage.

H - Sur la photo "F" à droite, il y aura un appentis pour le stockage du carburant. Problème! cette partie avait été remblayée. Il a donc fallu aller chercher le dur (1,78 m), faire des poteaux en béton armé pour ne pas à avoir à construire sur du remblai.

H - Sur la photo "F" à droite, il y aura un appentis pour le stockage du carburant. Problème! cette partie avait été remblayée. Il a donc fallu aller chercher le dur (1,78 m), faire des poteaux en béton armé pour ne pas à avoir à construire sur du remblai.

 I - Lorsque j'étais en France en décembre dernier, j'ai découvert que les citernes à carburant doivent avoir une double paroi (sécurité oblige!). La législation ici ne précise pas et d'ailleurs on ne trouve pas ce type de citerne sinon celle que l'on voit ici de 2 000 litres achetée dans le pays.

I - Lorsque j'étais en France en décembre dernier, j'ai découvert que les citernes à carburant doivent avoir une double paroi (sécurité oblige!). La législation ici ne précise pas et d'ailleurs on ne trouve pas ce type de citerne sinon celle que l'on voit ici de 2 000 litres achetée dans le pays.

J - Je ne pense pas que les particuliers ici s'en inquiètent beaucoup. Nous si, car la nappe phréatique est juste en dessous. Il suffisait de faire béton armé une fosse de rétention de même contenance que la citerne.

J - Je ne pense pas que les particuliers ici s'en inquiètent beaucoup. Nous si, car la nappe phréatique est juste en dessous. Il suffisait de faire béton armé une fosse de rétention de même contenance que la citerne.

K - Couverture du bâtiment...

K - Couverture du bâtiment...

L - Avec un isolant local...

L - Avec un isolant local...

M - Qui sont des tiges de ravinala (arbre du voyageur, emblème de Madagascar). Elles sont coupées en 2 dans le sens de la longueur et enfilées sur des lattes de bambous.

M - Qui sont des tiges de ravinala (arbre du voyageur, emblème de Madagascar). Elles sont coupées en 2 dans le sens de la longueur et enfilées sur des lattes de bambous.

N - Ces tiges de ravinala ont l'avantage d'être un bon isolant thermique.

N - Ces tiges de ravinala ont l'avantage d'être un bon isolant thermique.

O - Pratique, efficace, peu cher et esthétique!

O - Pratique, efficace, peu cher et esthétique!

P - Ici, la varangue du bâtiment des groupes électrogènes.

P - Ici, la varangue du bâtiment des groupes électrogènes.

Q - La pose de l'une des portes métalliques fabriquées sur place par mon soudeur habituel de la ville. Sécurité oblige, 2 verrous de sécurité de qualité par porte. On peut voir sur la droite, derrière le grillage, des barreaux de 20.

Q - La pose de l'une des portes métalliques fabriquées sur place par mon soudeur habituel de la ville. Sécurité oblige, 2 verrous de sécurité de qualité par porte. On peut voir sur la droite, derrière le grillage, des barreaux de 20.

R -  Les grilles de protection et d'aération sont faites également sur place.

R - Les grilles de protection et d'aération sont faites également sur place.

S - Le grillage galvanisé vient de France.

S - Le grillage galvanisé vient de France.

T - Coffrage et ferraillage des socles pour accueillir les groupes électrogènes.

T - Coffrage et ferraillage des socles pour accueillir les groupes électrogènes.

U - Un joint de dilatation avec une planche d'eucalyptus est posée pour minimiser l'effet d'éventuelles vibrations.

U - Un joint de dilatation avec une planche d'eucalyptus est posée pour minimiser l'effet d'éventuelles vibrations.

V - L'arrière du bâtiment avec ses aérations.

V - L'arrière du bâtiment avec ses aérations.

W - L'avant du bâtiment quasiment terminé.

W - L'avant du bâtiment quasiment terminé.

X - Détail des charpentes avec consoles. Puisque nous ne connaissons pas la qualité des vis de tôles qui sont apparentes au milieu des cales en bois, ces vis ont été enduites d'antirouille Rustol et une lamelle de bois en masque ensuite la visibilité. Prendre du temps aujourd'hui pour une maintenance minima dans l'avenir. Il faut se rappeler que la mer et ses embruns puissants ne sont pas loin...

X - Détail des charpentes avec consoles. Puisque nous ne connaissons pas la qualité des vis de tôles qui sont apparentes au milieu des cales en bois, ces vis ont été enduites d'antirouille Rustol et une lamelle de bois en masque ensuite la visibilité. Prendre du temps aujourd'hui pour une maintenance minima dans l'avenir. Il faut se rappeler que la mer et ses embruns puissants ne sont pas loin...

Y - Le bâtiment peint est terminé!

Y - Le bâtiment peint est terminé!

Repost 0
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 15:59

Un message du Père Jean-Yves du 2 août 2015

Chers amis,

Père Jean-Yves avec Jean-Noël et Evariste
Père Jean-Yves avec Jean-Noël et Evariste

Le chantier HSA se poursuit inlassablement! J'aime souvent dire que ce sont plusieurs chantiers sur un même site. De fait! C'est peut-être pour cela que si l'on ne suit pas dans le détail l'ensemble du chantier, on pourrait avoir l'impression que ça avance "bien doucement". Oui, si on ne reste que sur l'un ou l'autre aspect d'un vaste ensemble dont nous traitons conjointement tous les modules d'une unité que nous souhaitions dès le départ pour, bien sûr, plus de cohérence, autant que faire se peut, dans la phase du fonctionnement futur.

Pourtant, en ce début du mois d'août 2015, je crois pouvoir dire et ce, malgré les quelques soucis dus aux contingences climatiques du début d'année (3 mois de très fortes pluies), l'ensemble du chantier progresse nettement. Nous verrons tout cela dans les divers et prochains reportages.

Une nouvelle étape est franchie avec ce message. Il s'agit de la station d'épuration! Il me semble en avoir déjà parlé. Les stations d'épuration, dans le pays, n'existent pas ou si peu...encore (fosses septiques oui et de plus en plus pour les maisons particulières "en dur" en ville ou les structures collectives mais tout cela est nettement insuffisant pour l'ensemble de toute une communauté humaine)! Et puis, il y a la question des eaux usées...rejetées là où ça passe plus ou moins absorbées avec les conséquences que l'on connaît pour les nappes phréatiques

Notre projet à tous qui s'inscrit dans une dynamique d'environnement durable ne pouvait pas en faire l'impasse et ce de surcroît pour un hôpital.

C'est donc avec nos amis de l'ADRAR d'Anzex dans le Lot et Garonne qui nous ont déjà soutenu pour le forage et le pompage de l'eau que nous travaillons depuis plus d'une année à la construction d'une station d'épuration biologique qui représente, elle aussi, un certain coût non négligeable par rapport à l'ensemble. Il y avait 2 possibilités, celle d'une station classique comme on peut les voir dans nos villages de France avec les fameuses cuves en béton et celle, de plus en plus fréquente, biologique. Après étude, nous avons retenu cette dernière qui malgré les fortes précipitations dans les pays tropicaux et la plus adéquate dans notre cas.

Les plans de la station sont prêts et devraient arriver dans les prochaines semaines. Nos amis de l''ADRAR, si je ne me trompe, seront là avec nous vers la fin du mois d'octobre.

En attendant, il y a eu tout un travail de préparation...

La station d'épuration sur le site HSA

Lors des cyclones ou des pluies anormalement abondantes, le fleuve Mananjary, pas très loin, sort de son lit et vient recouvrir les rizières du site HSA.

La station d'épuration sur le site HSA

Il arrive doucement et repart de la même manière après 3 ou 4 jours, en moyenne.

La station d'épuration sur le site HSA

Après plusieurs années d'expérience de ce phénomène, les digues pour passer d'une colline à l'autre ont été construites à une bonne hauteur pour ne pas être submergées. Le busage est également calculé en conséquence.

La station d'épuration sur le site HSA

Avec un laser nous calculons la hauteur de la terre de remblai qu'il nous faudra mettre pour combler une rizière qui accueillera 3 fosses de la station d'épuration.

La station d'épuration sur le site HSA

Le mieux est donc de partir d'un point dont nous savons qu'il n'y aura pas submersion.

La station d'épuration sur le site HSA

Une bonne idée de l'ATAHSAM d'avoir pensé qu'un laser pourrait nous être utile. De fait!

La station d'épuration sur le site HSA

Sinon, ce travail aurait pu se faire au niveau à eau.

La station d'épuration sur le site HSA

Jean Noël, notre chef maçon, (avec Louis Couturier de l'association Amour et Partage) en est un spécialiste au mm près. Mais le temps, gagner du temps... car le plus gros est à faire.

La station d'épuration sur le site HSA

Ce travail me donne confirmation de ce que je savais déjà. Les rizières ne sont pas parfaitement horizontales. Il nous faudra y remédier en son temps lorsque nous les travaillerons pour une bonne maîtrise de l'eau qui doit être parfaitement égale dans chaque parcelle pour une meilleure rentabilité en riz.

La station d'épuration sur le site HSA

Tout ce travail pour arriver à la parcelle de rizière qui sera comblée pour accueillir la partie basse de la station d'épuration.

La station d'épuration sur le site HSA

A la prise de possession du site nous avions mis des buses d'évacuation lors des fortes pluies ou pour maîtriser l'eau lors de la mise en culture. Les 2 buses de cette parcelle rizicole condamnée seront conservées et serviront de drains souterrains. Il suffisait de les combler de pierres.

La station d'épuration sur le site HSA

Nous sommes en haut sur la plate-forme de l'hôpital où il reste encore 900 m3 de terre à déblayer sur le lieu où sera le plateau technique (bloc opératoire). 300 voyages en camion (450 mètres x 2)...

La station d'épuration sur le site HSA

...pour combler la rizière.

La station d'épuration sur le site HSA

La rizière est comblée et hors d'eau. Il y aura, néanmoins, un petit muret de sécurité...en cas d'inondation hors du commun.

Plan des bassins d'assainissement

Plan des bassins d'assainissement

Plan en coupe d'un bassin

Plan en coupe d'un bassin

La station d'épuration sur le site HSA

Les 2 murs pour la confection de la terrasse supérieure sont terminés. Il reste à combler.

La station d'épuration sur le site HSA

1 200 m3 de terre soit 400 camions de 3 m3 provenant de la colline que nous arasons actuellement et où se trouvera la maison des religieuses soignantes (360 mètres X 2).

La station d'épuration sur le site HSA

Nous confectionnons sur place les buses pour faire un canal d'évacuation des eaux de pluies venant (sur la gauche de la photo) de la colline de l'hôpital. Un travail pour septembre-octobre au moment de la saison sèche (en principe).

La station d'épuration sur le site HSA

Sur l'histoire en photos du forage, je vous disais en son temps, qu'il y avait 3 nappes phréatiques. La première est à quelques dizaines de cm sous le sol. Lors de fortes pluies, il y a pendant des jours des résurgences...

La station d'épuration sur le site HSA

...au débit non négligeable.

La station d'épuration sur le site HSA

Nous attendons d'avoir les plans définitifs de la station pour faire un canal avec des buses ouvertes et envoyer cette eau des résurgences occasionnelles dans le premier canal (voir 3 photos plus haut).

La station d'épuration sur le site HSA

Il y a maintenant quelques mois que le remblai est terminé. La damage naturel se fait plutôt bien avec l'abondance des pluies cette année et les propriétés de la latérite qui se compacte facilement. L'étape suivante sera donc les travaux de la station.

La station d'épuration sur le site HSA

En attendant et pour les 4 premiers pavillons de la première plate-forme, nous travaillons sur le réseau des eaux usées afin de pouvoir faire ensuite les dalles avant l'arrivée de nos amis de l'AREHSAM de La Réunion (3 carreleurs et 1 plombier) qui seront là une dizaine de jours fin septembre début octobre pour ces 4 pavillons.

La station d'épuration sur le site HSA

Les canaux sont creusés. Il a été prévu 2 cm par mètre de pente. Jean Noël, notre chef maçon, pour plus de sûreté a prévu 2,5 cm.

La station d'épuration sur le site HSA

La latérite est dure. Néanmoins, Jean Noël prévoit un béton sur le fond où reposeront les tuyaux pour être sûr qu'il n'y aura pas un jour un défaut de pente pour une raison ou une autre. Sage précaution!

La station d'épuration sur le site HSA

Beaucoup de regards ont été prévus par nos amis architectes, Evelyne et Jacques Péré. Encore une autre et sage précaution lorsqu'on sait que très souvent dans le pays les sanitaires sont bouchés par des choses surprenantes...en guise de papier toilette. Il y aura bien sûr des avis...mais tout le monde ne sait pas lire, loin s'en faut, une éducation...mais on ne sera pas toujours là au bon moment et puis c'est tellement difficile de faire quelque chose qui est à des années-lumière de son quotidien ou de ses habitudes... Alors prévoyons! Et puis, je suis sûr que dans le temps et progressivement les choses se feront. On fonctionne beaucoup ici sur le mode du mimétisme.

Repost 0
29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 21:40
Histoire des 2 conteneurs de nos amis d'ESF (4/4)

Suite du message du Père Jean-Yves du 21/05/2015

Les conteneurs dernier voyage que les particuliers peuvent acheter aux sociétés maritimes ou transitaires ont une moyenne d'âge d'une vingtaine d'années. Ils sont allés sur toutes les mers et dans tous les ports. Ils nécessitent une petite remise en état indispensable. Dès le lendemain, on s'est mis au travail sans tarder...

Après grattage, ponçage,

Après grattage, ponçage,

Et traitement à l'antirouille,

Et traitement à l'antirouille,

des trous apparaissent, une douzaine environ.

des trous apparaissent, une douzaine environ.

On les rebouche avec de la colle Depoxi et des "rustines" de fine tôle aluminium.

On les rebouche avec de la colle Depoxi et des "rustines" de fine tôle aluminium.

Les conteneurs sont traités.

Les conteneurs sont traités.

On passe à la peinture.

On passe à la peinture.

Les toits en priorité pour que le charpentier commence à travailler à une couverture. Il est de règle, en effet, de couvrir des conteneurs qui sont à l'extérieur afin de les isoler de la chaleur et éviter ainsi à l'intérieur, la nuit, une condensation trop importante.

Les toits en priorité pour que le charpentier commence à travailler à une couverture. Il est de règle, en effet, de couvrir des conteneurs qui sont à l'extérieur afin de les isoler de la chaleur et éviter ainsi à l'intérieur, la nuit, une condensation trop importante.

L'ensemble du conteneur est remis en état.

L'ensemble du conteneur est remis en état.

Les toits terminés, le travail des parois est rapide.

Les toits terminés, le travail des parois est rapide.

Pendant ce temps là, Evariste, le charpentier, prépare les fermes de la couverture.

Pendant ce temps là, Evariste, le charpentier, prépare les fermes de la couverture.

Les conteneurs sont terminés...

Les conteneurs sont terminés...

Et le toit de protection en passe de l'être!

Et le toit de protection en passe de l'être!

Il y aura encore 1 ou 2 dernières photos lorsque l'ensemble sera complètement terminé, ici! Car sur le site HSA et ce sera l'objet, très bientôt, d'un nouveau reportage, nous terminons le bâtiment dit des groupes électrogènes...

Pourquoi tant de photos? Parce qu'il est parfois difficile d'imaginer les difficultés auxquelles on est souvent confronté. Source de découragement? Il ne le faudrait surtout pas parce que dans le fond, nous le savons bien, à tout problème, une solution et dans le temps, des résultats qui sont de discrets mais visibles encouragements, justement!

Repost 0
14 juillet 2015 2 14 /07 /juillet /2015 12:18
Histoire des 2 conteneurs de nos amis d'ESF (3/4)

Suite du message du Père Jean-Yves du 21/05/2015

Le déchargement des 2 conteneurs d'ESF à la résidence de l'EKAR (évêché) de Mananjary et non pas sur le site HSA pour des raisons de sécurité. Les panneaux photovoltaïques sont très recherchés...même s'il y en a à vendre dans le pays. On ne compte plus les vols! Que pourrait faire mon pauvre gardien de nuit devant une bande le plus souvent armée?

Nous sommes le dimanche 26 avril. Le déchargement ne commence que vers 9 heures après la prière dominicale les uns chez les catholiques, les autres au temple protestant. Le chef du groupe (protestant) de 7 personnes y tient.

Nous sommes le dimanche 26 avril. Le déchargement ne commence que vers 9 heures après la prière dominicale les uns chez les catholiques, les autres au temple protestant. Le chef du groupe (protestant) de 7 personnes y tient.

Justement le voilà le responsable, monsieur Tatin, paisible, compétant et toujours de bonne humeur même lorsque l'opération est délicate; ça fait plaisir à voir!

Justement le voilà le responsable, monsieur Tatin, paisible, compétant et toujours de bonne humeur même lorsque l'opération est délicate; ça fait plaisir à voir!

Une équipe sympathique qui mène bien son affaire.

Une équipe sympathique qui mène bien son affaire.

Il le faut car il facile d'imaginer qu'un accident est vite arrivé.

Il le faut car il facile d'imaginer qu'un accident est vite arrivé.

On peut commencer le déchargement des conteneurs qui sont très lourds.

On peut commencer le déchargement des conteneurs qui sont très lourds.

La manutention automatique des conteneurs dans les ports semblent simples. Pas ici! Nous n'aurons pas trop de la journée.

La manutention automatique des conteneurs dans les ports semblent simples. Pas ici! Nous n'aurons pas trop de la journée.

Car nous n'avons que peu de place comme je le savais déjà mais sans autre lieu pour une dépose définitive.

Car nous n'avons que peu de place comme je le savais déjà mais sans autre lieu pour une dépose définitive.

Dépose du second. On peut remarquer l'exiguïté des lieux.

Dépose du second. On peut remarquer l'exiguïté des lieux.

Le premier conteneur à placer sur son lieu définitif; il doit faire entre 7 et 8 T au moins . Ce sera la partie la plus difficile.

Le premier conteneur à placer sur son lieu définitif; il doit faire entre 7 et 8 T au moins . Ce sera la partie la plus difficile.

Pour arranger les "affaires", il a plu et le sol sablonneux de Mananjary fait patiner la grue. Qu'à cela ne tienne, j'ai des madriers d'eucalyptus rouge sec depuis des années.

Pour arranger les "affaires", il a plu et le sol sablonneux de Mananjary fait patiner la grue. Qu'à cela ne tienne, j'ai des madriers d'eucalyptus rouge sec depuis des années.

Mètre par mètre! 2 heures!

Mètre par mètre! 2 heures!

La nuit est encore loin!

La nuit est encore loin!

Mais le premier n'est pas encore en place!

Mais le premier n'est pas encore en place!

Enfin, ça y est...est à un demi-cm près comme je le souhaitais...car il faudra ensuite aménager les environs...

Enfin, ça y est...est à un demi-cm près comme je le souhaitais...car il faudra ensuite aménager les environs...

Les plots en béton armé ont été malmenés lorsque le conteneur avec force venait les frapper mais on note qu'ils n'ont pas bougé...

Les plots en béton armé ont été malmenés lorsque le conteneur avec force venait les frapper mais on note qu'ils n'ont pas bougé...

Car c'est seulement  l'enduit de finition qui n'a pas résisté.

Car c'est seulement l'enduit de finition qui n'a pas résisté.

Au tour du 2è...

Au tour du 2è...

En moins d'une heure.

En moins d'une heure.

ls sont là où nous le souhaitions!

ls sont là où nous le souhaitions!

Encore plombés... en bleu cette fois et non plus en orange au départ de France. Ils ont été scannés par les douanes à Tamatave et ensuite ouverts comme tous les conteneurs qui arrivent au port actuellement pour prévenir des fraudes. Nous étions prévenus que les délais de livraison au sortir du port seraient plus longs.

Encore plombés... en bleu cette fois et non plus en orange au départ de France. Ils ont été scannés par les douanes à Tamatave et ensuite ouverts comme tous les conteneurs qui arrivent au port actuellement pour prévenir des fraudes. Nous étions prévenus que les délais de livraison au sortir du port seraient plus longs.

Il suffit d'un coupe boulon...

Il suffit d'un coupe boulon...

Que l'on remplace par de gros cadenas dont nous avions prévu l'achat à Tana car on est loin de trouver ce que l'on veut à Mananjary...

Que l'on remplace par de gros cadenas dont nous avions prévu l'achat à Tana car on est loin de trouver ce que l'on veut à Mananjary...

Mission accomplie pour ESF, ATM, la Sotraex, la Cogeci...et nous. Les conteneurs tant attendus sont bien là mais tout n'est pas terminé.

.

A suivre...

Repost 0
27 juin 2015 6 27 /06 /juin /2015 09:07
Histoire des 2 conteneurs de nos amis d'ESF (2/4)

Suite du message du Père Jean-Yves du 21/05/2015

Après un mois de voyage, les conteneurs sont arrivés au port de Tamatave. C'est une société transitaire, la Sotraex, qui se charge du dédouanement, des diverses interventions administratives et de l'expédition vers Mananjary. Une société à l'expérience indéniable qui nous facilite bien la tâche.

.

Puisque ce sont des conteneurs dernier voyage qui ne seront pas vidés pour repartir aussitôt, il a fallu trouver une société qui accepte de venir jusqu'à Mananjary avec le matériel adéquat. Ce ne fut pas facile à trouver. En attendant, nous avons pu stocker les conteneurs près de la capitale dans un centre professionnel jésuite. Tout cela a pris un peu de temps!

.

Un convoi exceptionnel qui a mis 4 jours depuis Tananarive jusqu'à Mananjary pour une distance de 550 km après avoir résolu quelques soucis sur des portions de route en mauvais état ou en réfection ou des ponts avec une largeur limite pour un tel convoi.

.

A 15 km de Mananjary, nouvelle difficulté puisque le convoi ne peut pas emprunter le pont. Un bac se trouve non loin de là pour ce type de convoi mais ce ne fut pas simple pour autant!

Les conteneurs auraient pu descendre plus tôt mais il y avait encore trop d'eau après les dernières semaines d'intempéries. Lorsqu'ils sont arrivés...il n'y en avait plus assez...

Du temps, de la patience, un peu d"angoisse...

Une grue de 16 tonnes avec un camion porte char qui en fait plus de 20. La charge maximum autorisée sur le bac est de 25 T. Il a donc  fallu la descendre non sans difficulté comme on peut le voir au niveau des roues. Plus de 2 heures car les roues dépassaient trop d'un côté et la grue aurait pu se coucher. Dieu merci, sur la photo, c'est bon!

Une grue de 16 tonnes avec un camion porte char qui en fait plus de 20. La charge maximum autorisée sur le bac est de 25 T. Il a donc fallu la descendre non sans difficulté comme on peut le voir au niveau des roues. Plus de 2 heures car les roues dépassaient trop d'un côté et la grue aurait pu se coucher. Dieu merci, sur la photo, c'est bon!

Nouveau problème, la pente vers le bac est trop forte et il n'était pas sûr que les freins de la grue à cause de son poids remplissent leur office.

Nouveau problème, la pente vers le bac est trop forte et il n'était pas sûr que les freins de la grue à cause de son poids remplissent leur office.

Le camion porte char la retenait par une chaîne au cas où!

Le camion porte char la retenait par une chaîne au cas où!

Nous étions là à 6 heures du matin comme prévu mais il a fallu attendre 9 heure pour que la marée montante permette au bac de passer et non s'échouer.

Nous étions là à 6 heures du matin comme prévu mais il a fallu attendre 9 heure pour que la marée montante permette au bac de passer et non s'échouer.

Le porte char en attente pendant que la grue passe.

Le porte char en attente pendant que la grue passe.

Sans difficulté. Heureusement!

Sans difficulté. Heureusement!

Toutes ces opérations se sont faites sous la pluie!

Toutes ces opérations se sont faites sous la pluie!

C'est long mais tout se passe pour l'instant plutôt bien.

C'est long mais tout se passe pour l'instant plutôt bien.

Comme on peut le voir!

Comme on peut le voir!

Vue sous la pluie depuis le bac du pont d'Anjilajila (construit dans les années 30 par la France) qui enjambe le fleuve Mananjary. Le passage ne peut excéder 15 T.

Vue sous la pluie depuis le bac du pont d'Anjilajila (construit dans les années 30 par la France) qui enjambe le fleuve Mananjary. Le passage ne peut excéder 15 T.

Passage sur camion des 2 conteneurs. Le tout doit excéder 25 T. Le chef de bac a néanmoins accepté que l'on ne décharge pas 1 conteneur.

Passage sur camion des 2 conteneurs. Le tout doit excéder 25 T. Le chef de bac a néanmoins accepté que l'on ne décharge pas 1 conteneur.

C'est gentil mais on reste attentif!

C'est gentil mais on reste attentif!

Car si tout paraît paisible, il y a quelques manoeuvres délicates à faire avant d'accoster...

Car si tout paraît paisible, il y a quelques manoeuvres délicates à faire avant d'accoster...

Voilà le convoi est passé! Reste à décharger à Mananjary dont je sais déjà que ce ne sera pas simple!

Voilà le convoi est passé! Reste à décharger à Mananjary dont je sais déjà que ce ne sera pas simple!

A suivre...

Repost 0
13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 10:25
Histoire des 2 conteneurs de nos amis d'ESF (1/4)

Message du Père Jean-Yves (21/06/2015)

Chers amis,

.

Il y a quelques temps déjà que je ne me suis pas manifesté par les reportages photos légendés qui, au plus près, souhaitent montrer l'avancée du chantier HSA. Il y a pourtant matière à le faire et je vais donc reprendre le rythme auquel vous êtes habitués.

.

Je suis rentré à la mi-janvier après le décès de ma maman le 28 décembre et pris un peu de repos pour me remettre d'un zona qui n'est toujours pas terminé et avec lequel j'ai appris à vivre même si les douleurs n'ont plus rien à voir comme à son commencement.

.

Nous avons été pénalisés du 1er janvier au 15 mars par une saison des pluies plus abondante que de coutume qui, si elle ne nous a pas empêché de travailler, nous a brisé néanmoins la cadence habituelle. Enfin, tout s'est arrangé depuis avec beaucoup de dégâts sur l'ensemble du pays (mais pas sur le chantier) provoquant malheureusement des morts.

.

Le reportage que vous recevez sera en 4 parties avec de nombreuses photos. Il s'agit des 2 conteneurs, dernier voyage, de nos amis d' Electriciens Sans Frontières (ESF).

.

Comme vous le savez maintenant, sur le site du futur Hôpital Sainte-Anne, il n'y a ni eau ni électricité puisque nous sommes à 5 km de la ville. La question de l'eau, vous l'avez vu, a déjà été magnifiquement résolue avec nos amis de l'ADRAR du Lot et Garonne. Une station complètement automatique qui depuis un an et demi, donne entière satisfaction. Je crois, qu'à ce jour, nous avons déjà tiré, pour l'usage du chantier et des ouvriers, plus de 1 500 m3.

.

En ce qui concerne l'énergie nécessaire au bon fonctionnement de l'hôpital, après 2 missions d'identification du projet pour la faisabilité, ses besoins, l'association ESF est venue à 2 reprises sur le site HSA. Après validation du projet, nous nous sommes mis au travail de part et d'autre. Je pense que dans nos pays industrialisés et en France en particulier où nous avons un réseau électrique des plus performants et même si nous nous en doutons en voyant diverses installations, pylônes et autres structures, nous ne mesurons peut être pas toujours que le consommateur est plutôt bien et même très bien servi. Après des intempéries qui provoquent des coupures plus ou moins longues, il est indéniable que tous les efforts sont faits pour que le courant soit rétabli. Et de fait!

.

Ici? Difficile d'en parler! La réalité, depuis plusieurs semaines, est que nous avons des délestages permanents. Dans la ville de Mananjary (les villages alentours ne sont pas électrifiés), un soir sur 2 nous avons une 1ère coupure de 18 à 21 heures environ. De nous nouveau, dans la nuit (et toutes les nuits) de 0 à 8 heure du matin, nouvelle coupure.

.

Il était trop difficile d'être raccordé au réseau vu la distance voire quasiment impossible. Vous pensez bien qu'il ne nous était pas possible de demeurer dans l'expectative. Après 2 études pointues de nos amis d'ESF sur place et après avoir recensé toutes les éventualités possibles, la décision fut prise d'opter pour le photovoltaïque avec le soutien de groupes électrogènes.

.

Le projet de production et de distribution de l'énergie du futur Hôpital Sainte-Anne entre dans une nouvelle phase ces jours avec l'arrivée de 2 conteneurs, dernier voyage que nous offre donc ESF pour servir ensuite d'atelier.

.

4 reportages avec de nombreuses photos! Tout simplement pour montrer à tous un travail laborieux depuis le départ depuis la France jusqu'à Mananjary. Je vais donc vous laisser découvrir que, dans le fond, c'est tout un réseau d'amis qui est mis à contribution et qu'on y arrive non sans peine parfois!

Un premier groupe électrogène (25 kwa) stocké dans la région parisienne chez nos amis d'ESF prêt au départ. Vous remarquez son superbe état. Du matériel qui a peu fonctionné!

Un premier groupe électrogène (25 kwa) stocké dans la région parisienne chez nos amis d'ESF prêt au départ. Vous remarquez son superbe état. Du matériel qui a peu fonctionné!

Il est chargé pour partir pour les conteneurs à Sars Poteries dans le Nord chez nos amis d'ATM qui nous fait régulièrement les envois.

Il est chargé pour partir pour les conteneurs à Sars Poteries dans le Nord chez nos amis d'ATM qui nous fait régulièrement les envois.

Un second groupe électrogène, tout aussi neuf, de 60 kwa est également chargé.

Un second groupe électrogène, tout aussi neuf, de 60 kwa est également chargé.

Pendant ce temps là, à Mananjary, à l'annonce de la préparation en France, il nous faut préparer les plots en béton armé sur lesquels reposeront les conteneurs.

Pendant ce temps là, à Mananjary, à l'annonce de la préparation en France, il nous faut préparer les plots en béton armé sur lesquels reposeront les conteneurs.

Les conteneurs seront à Mananjary sur le site de la résidence de l'EKAR où nous avons un bâtiment qui a déjà 4 conteneurs pleins de matériel médico-chirurgical. La sécurité étant ce qu'elle est en général, le précieux matériel d'ESF ne peut pas être encore sur le site HSA qui n'a qu'un gardien de nuit.

Les conteneurs seront à Mananjary sur le site de la résidence de l'EKAR où nous avons un bâtiment qui a déjà 4 conteneurs pleins de matériel médico-chirurgical. La sécurité étant ce qu'elle est en général, le précieux matériel d'ESF ne peut pas être encore sur le site HSA qui n'a qu'un gardien de nuit.

Comme d'habitude, tout est exactement calculé pour que les conteneurs reposent parfaitement sur les plots en béton pour qu'ils ne soient pas en contact avec l'humidité.

Comme d'habitude, tout est exactement calculé pour que les conteneurs reposent parfaitement sur les plots en béton pour qu'ils ne soient pas en contact avec l'humidité.

Travail de finition avant un remblai de terre car ils sont encore trop haut pour recevoir les conteneurs. Ceux que l'on voit ici sont un peu haut car le terrain est en pente.

Travail de finition avant un remblai de terre car ils sont encore trop haut pour recevoir les conteneurs. Ceux que l'on voit ici sont un peu haut car le terrain est en pente.

Pendant que nous préparons le site à Mananjary, les conteneurs sont chargés à Sars Poteries.

Pendant que nous préparons le site à Mananjary, les conteneurs sont chargés à Sars Poteries.

Satisfaction! Le premier conteneur est plein...et bien plein car vous savez que le prix de l'envoi d'un conteneur n'est pas au poids mais au volume.

Satisfaction! Le premier conteneur est plein...et bien plein car vous savez que le prix de l'envoi d'un conteneur n'est pas au poids mais au volume.

Il peut donc partir pour le port de Dunkerque.

Il peut donc partir pour le port de Dunkerque.

Au 2è conteneur d'être rempli. Ici, des palettes de panneaux solaires. Il y en aura 249.

Au 2è conteneur d'être rempli. Ici, des palettes de panneaux solaires. Il y en aura 249.

La société Legrand, partenaire d'ESF, qui a fait un substantiel don en matériel de distribution électrique. Inutile de dire notre joie d'avoir pour le futur hôpital Sainte-Anne du matériel de qualité.

La société Legrand, partenaire d'ESF, qui a fait un substantiel don en matériel de distribution électrique. Inutile de dire notre joie d'avoir pour le futur hôpital Sainte-Anne du matériel de qualité.

Les palettes de panneaux solaires rentrent juste. Sans doute ont-elles été  préparées pour voyager en conteneur dont les dimensions sont standard.

Les palettes de panneaux solaires rentrent juste. Sans doute ont-elles été préparées pour voyager en conteneur dont les dimensions sont standard.

Au tour du second conteneur d'être bien rempli! Toujours le souci de ne pas perdre de place!

Au tour du second conteneur d'être bien rempli! Toujours le souci de ne pas perdre de place!

Et d'être, selon la réglementation, plombé.

Et d'être, selon la réglementation, plombé.

Départ pour Dunkerque également. Un mois de voyage pour le port de Tamatave.

Départ pour Dunkerque également. Un mois de voyage pour le port de Tamatave.

Après l'effort, le réconfort pour l'équipe d'ATM ayant participé à ces chargements. Merci à tous!

Après l'effort, le réconfort pour l'équipe d'ATM ayant participé à ces chargements. Merci à tous!

A suivre...

Repost 0
24 octobre 2014 5 24 /10 /octobre /2014 23:00

Le 11 octobre nous découvrions les éléments qui concourraient à assurer la sécurité du site HSA.

Aujourd'hui, nous poursuivons le reportage photos, réalisé par le Père Jean-Yves Lhomme, accompagné de ses propres commentaires :

 

Du beau travail pour une qualité d'ouvrage fait pour durer et dont le coût fait que c'est possible ici.

Du beau travail pour une qualité d'ouvrage fait pour durer et dont le coût fait que c'est possible ici.

Dans le fond, la hauteur des grilles choisie semble la bonne...

Dans le fond, la hauteur des grilles choisie semble la bonne...

... sans donner une impression de "forteresse".

... sans donner une impression de "forteresse".

 Il était nécessaire d'apposer cette plaque... car des personnes souhaitaient... sur le site faire des chemins raccourcis... pour aller dans leurs rizières ou ailleurs... Ce n'était pas possible dans un avenir relativement proche lors du fonctionnement mais également maintenant où les plantations commencent à produire... On trouve d'ailleurs et de plus en plus, ce genre de plaque (plus artisanale) car les gens en ont "marre" et on le comprend que l'on vienne "cueillir" le fruit de leur travail ! Lorsque le riz est à maturité, fruit d'un dur labeur, il est "cueilli" très souvent, en pleine nuit. Le vol du riz est, sans doute, pour l'âme du paysan  malgache et qui n'a déjà pas grand chose, le pire qui puisse lui arriver.

Il était nécessaire d'apposer cette plaque... car des personnes souhaitaient... sur le site faire des chemins raccourcis... pour aller dans leurs rizières ou ailleurs... Ce n'était pas possible dans un avenir relativement proche lors du fonctionnement mais également maintenant où les plantations commencent à produire... On trouve d'ailleurs et de plus en plus, ce genre de plaque (plus artisanale) car les gens en ont "marre" et on le comprend que l'on vienne "cueillir" le fruit de leur travail ! Lorsque le riz est à maturité, fruit d'un dur labeur, il est "cueilli" très souvent, en pleine nuit. Le vol du riz est, sans doute, pour l'âme du paysan malgache et qui n'a déjà pas grand chose, le pire qui puisse lui arriver.

Comme je m'en doutais, après quelques jours, la plaque réalisée par nos amis de La Réunion (Réunipub qui va prendre en charge toute la signalétique de l'hôpital) a été malmenée...

Comme je m'en doutais, après quelques jours, la plaque réalisée par nos amis de La Réunion (Réunipub qui va prendre en charge toute la signalétique de l'hôpital) a été malmenée...

La colle n'a pas résisté, la plaque si, car redressée avec des rivets, tout est rentré dans l'ordre.

La colle n'a pas résisté, la plaque si, car redressée avec des rivets, tout est rentré dans l'ordre.

Ah, l'ordre ! La plaque et dans la même foulée, un peu de bouse de zébu contre le mur du château d'eau... Depuis la réunion du "fokonolona" (assemblée villageoise) du village d'à côté avec notre maire de Tsaravary et moi-même tout est désormais calme... Rien de franchement méchant car nous savons d'où cela vient et pourquoi... Le genre de chose un peu universel...

Ah, l'ordre ! La plaque et dans la même foulée, un peu de bouse de zébu contre le mur du château d'eau... Depuis la réunion du "fokonolona" (assemblée villageoise) du village d'à côté avec notre maire de Tsaravary et moi-même tout est désormais calme... Rien de franchement méchant car nous savons d'où cela vient et pourquoi... Le genre de chose un peu universel...

Notre ami le docteur Pascal Petitmengin et son épouse Marie-Renée qui viennent désormais chaque année au mois de juillet. Cette année, ils arrivaient au bon moment car notre container venait d'arriver. 32 m3 à ranger... Ici avec l'un des 3 rouleaux de grillage qui justement venait de chez eux et dont ils n'avaient pas l'usage (je suis toujours preneur...).

Notre ami le docteur Pascal Petitmengin et son épouse Marie-Renée qui viennent désormais chaque année au mois de juillet. Cette année, ils arrivaient au bon moment car notre container venait d'arriver. 32 m3 à ranger... Ici avec l'un des 3 rouleaux de grillage qui justement venait de chez eux et dont ils n'avaient pas l'usage (je suis toujours preneur...).

Nous si ! Comme ici, par exemple, au sud derrière le château d'eau. On ne peut bien sûr pas mettre du grillage partout...

Nous si ! Comme ici, par exemple, au sud derrière le château d'eau. On ne peut bien sûr pas mettre du grillage partout...

... mais du fil de fer barbelé si, encore. Un don des amis du Dr Petitmengin. Le site est vaste et une petite hauteur dissuasive sera toujours mieux que les murs importants que l'on voit de plus en plus s'élever lorsque les personnes ont des moyens et ceux qui n'en n'ont pas d'entourer leur case de bambous effilés !

... mais du fil de fer barbelé si, encore. Un don des amis du Dr Petitmengin. Le site est vaste et une petite hauteur dissuasive sera toujours mieux que les murs importants que l'on voit de plus en plus s'élever lorsque les personnes ont des moyens et ceux qui n'en n'ont pas d'entourer leur case de bambous effilés !

Repost 0
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 22:25

Un message du Père Jean-Yves Lhomme du 14/09/2014

 

La sécurité des personnes et des biens est un souci actuellement dans le pays. Des régions sont plus touchées que d'autres. Il en est de même dans les villes. Notre région et la ville de Mananjary ne connaissent pas de problème grave qui engendrerait une crainte permanente et excessive. Néanmoins, nous prenons très au sérieux la nécessité de mettre en place pour aujourd'hui et surtout pour l'avenir un minimum de protection. Les vols sont affaire courante. A nous de les limiter !

 

Jusqu'à ces derniers mois, il n'y avait rien de particulier à signaler. Cependant cela a commencé par des vols de parpaings et de planches de coffrage. Rien de grave, penserions-nous ? De fait ! Mais il faut néanmoins réagir ! Nous nous y sommes mis paisiblement sans obsession d'une sécurité à tout crin qui ferait d'HSA un "camp retranché". Non, rien de tout cela mais nous souhaitons tout de même signifier que le site de l'hôpital est une propriété privée au service de toute une population.

Dans le container arrivé en juillet 2013, le portail de l'entrée de l'hôpital s'y trouvait. Ce sont nos amis de l'Atahsam de Touraine qui l'ont confectionné sur les plans que leur avait fourni notre ami Jacques Péré, l'architecte, sur place en 2012.

Dans le container arrivé en juillet 2013, le portail de l'entrée de l'hôpital s'y trouvait. Ce sont nos amis de l'Atahsam de Touraine qui l'ont confectionné sur les plans que leur avait fourni notre ami Jacques Péré, l'architecte, sur place en 2012.

Du beau travail! et d'autant plus beau que nos amis n'ont pas "lésiné" sur la qualité de l'ouvrage car avant son expédition dans le Nord chez notre amie Anne Decourty d'ATM pour le container "Madagascar / HSA", ils l'ont fait galvanisé.

Du beau travail! et d'autant plus beau que nos amis n'ont pas "lésiné" sur la qualité de l'ouvrage car avant son expédition dans le Nord chez notre amie Anne Decourty d'ATM pour le container "Madagascar / HSA", ils l'ont fait galvanisé.

Encore un petit plus qui, comme pour le reste, limitera, dans le temps la dégradation et surtout facilitera la maintenance. Merci aux amis de l'Atahsam de ce beau travail et d'être entré dans cette dynamique de la qualité dont le but unique est une maintenance autant que faire se peut régulière mais moins fréquente et à un moindre coût.

Encore un petit plus qui, comme pour le reste, limitera, dans le temps la dégradation et surtout facilitera la maintenance. Merci aux amis de l'Atahsam de ce beau travail et d'être entré dans cette dynamique de la qualité dont le but unique est une maintenance autant que faire se peut régulière mais moins fréquente et à un moindre coût.

C'est seulement en novembre que nous l'avons monté avec notre ami Louis Couturier de l'association " Amour et Partage" (voir le reportage photos sur les sanitaires de l'hôpital) qui, avec son épouse Marie Aimée, étaient à Mananjary pour quelques semaines. Un temps de travail et de partage! Marie Aimée à la Maison de Charité, un foyer d'handicapés tenu par des religieuses et Louis sur le chantier HSA.

C'est seulement en novembre que nous l'avons monté avec notre ami Louis Couturier de l'association " Amour et Partage" (voir le reportage photos sur les sanitaires de l'hôpital) qui, avec son épouse Marie Aimée, étaient à Mananjary pour quelques semaines. Un temps de travail et de partage! Marie Aimée à la Maison de Charité, un foyer d'handicapés tenu par des religieuses et Louis sur le chantier HSA.

Un ajustement au mm près !

Un ajustement au mm près !

Pour fixer le portail, il a fallu, bien sûr, desceller des moellons de granit au brise béton. Ce ne fut pas une mince affaire ! Les murs de soutènement sont là pour très longtemps... comme le reste d'ailleurs !

Pour fixer le portail, il a fallu, bien sûr, desceller des moellons de granit au brise béton. Ce ne fut pas une mince affaire ! Les murs de soutènement sont là pour très longtemps... comme le reste d'ailleurs !

La galvanisation du portail fait qu'il n'aurait pas été nécessaire de la peindre...

La galvanisation du portail fait qu'il n'aurait pas été nécessaire de la peindre...

mais j'aurais eu l'impression que cela ne faisait..."pas fini"...

mais j'aurais eu l'impression que cela ne faisait..."pas fini"...

d'autant plus que les grilles que l'on va voir maintenant en fer, doivent l'être.

d'autant plus que les grilles que l'on va voir maintenant en fer, doivent l'être.

Avant de passer aux grilles le long de la route nationale, il faut réaliser le "réceptacle" en tenant compte des bornes des domaines.

Avant de passer aux grilles le long de la route nationale, il faut réaliser le "réceptacle" en tenant compte des bornes des domaines.

dont le règlement précise qu'elles doivent rester visibles et non entièrement recouvertes. Je crois qu'on respecte l'esprit !

dont le règlement précise qu'elles doivent rester visibles et non entièrement recouvertes. Je crois qu'on respecte l'esprit !

Dans la même ligne que l'ensemble, le support des grilles à venir...

Dans la même ligne que l'ensemble, le support des grilles à venir...

posées ici. Elles ont réalisées sur place à Mananjary...

posées ici. Elles ont réalisées sur place à Mananjary...

par mon soudeur habituel avec du fer plat de 50 mm de large et du fer rond lisse de 25 mm.

par mon soudeur habituel avec du fer plat de 50 mm de large et du fer rond lisse de 25 mm.

Nota : Pour mémoire, voir le reportage video, réalisé en décembre 2012 sur la fabrication du portail par des bénéboles de l'ATAHSAM.

Cliquez sur l'article ci-dessous.

A suivre...

Repost 0

Présentation

  • : Association Tourangelle d'Aide à l'Hôpital Ste-Anne à Madagascar
  • Association Tourangelle d'Aide à l'Hôpital Ste-Anne à Madagascar
  • : Objectifs principaux de ce blog : - Présenter le chantier de construction de l'hôpital Ste Anne à Mananjary et son évolution. - Faire part des activités, passées et futures de l'association tourangelle pour récupérer des fonds qui seront envoyés à Mananjary. - En lien avec les autres associations (ALEHSAM, AREHSAM), créer une chaine d'amitié et de solidarité pour supporter ce beau projet.
  • Contact