Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 12:43

Durant le mois d'août 2012, le père Jean-Yves Lhomme a été très occupé par une opération délicate et essentielle : trouver une source d'eau potable qui permettra d'approvisionner le chateau d'eau (voir article précédent) et de subvenir aux besoins de l'hôpital Sainte Anne.
 
Père Jean-Yves nous a transmis vidéos, photos et commentaires. Les voici :

Réalisation d'un premier forage

Message du 9 août 2012 :

 

Le second forage

Message du 13 août 2012 :  
 
"Le forage se poursuit...mais à quelques mètres de là :
 

"...car s'il y avait de l'eau, elle était, au dire des techniciens à qui je fais totalement confiance, nauséabonde à 9,5 mètres. Présence de tourbe donc de déchets organiques dans l'eau. D'ailleurs, ils ne "taillaient" pas encore dans la pierre à 9,50 mètres."
"Dans le fond, je ne suis pas surpris car si l'on regarde de près les lieux, ce premier point de forage se trouvait au bas d'une ravine (jonction de 2 collines). Donc, avec le temps, sans être géologue, j'imagine que des sédiments au fil du temps et des siècles se sont déposés."
 
"Qu'à cela ne tienne, l'équipe a déplacé la machine à quelques mètres de là, un peu plus haut depuis samedi et ce soir lundi, on est à 29 mètres. La machine a presque immédiatement "taillé" dans le pierre plutôt dure et on s'acheminait, ce soir, vers une pierre plus tendre. Les techniciens sont satisfaits et me confirment que l'eau est déjà là...et que l'on continue...à solliciter le sous-sol pour qu'il nous donne toute l'eau que nous avons besoin !"

"Tout cela est impressionant et encourageant...
                        pour que le futur hôpital Ste Anne ait une eau de qualité !
Quand au reste, il avance !"
 

Message du 14 aout :

"Le 2ème point de forage se passe pour le moment pour le mieux. Une petite inquiétude néanmoins, ce matin, lorsque le responsable du forage me disait qu'il faudrait peut être beaucoup descendre à moins 50 mètres voir plus...mais ce soir de l'eau à moins 33 mètres et à l'arrêt de la machine à moins 36 m, beaucoup d'eau semblerait-il...Demain le 15 août, repos... on se remet tous au boulot le 16."
 

 Message du 27 aout : 
 

"Je croise les doigts ! Après l'aventure de la pièce métallique qui bloquait le forage...à tout problème, une solution...l'équipe est arrivée à l'objectif fixé. Demain mardi, l'épreuve de vérité puisque ce sera le test de débit de l'eau dont j'espère qu'il sera d'au moins 2 500 litres/heure mais on peut espérer et avoir davantage! Je vous tiens au courant !"

 

 "Quel que soit le lieu où nous nous trouvons sur cette terre... la question de l'eau est fondamentale !

Et qui plus est, pour un hôpital !"

 

 

 

Quelques précisions géologiques

 "Le 17 août, sur ma demande le chef d'équipe m'a gentiment, mis de coté les différentes couches rencontrées ainsi que leur hauteur."

 3- Sur ma demande- le chef d--quipe m- a gentiment le 17 ao

                                

"De 0 à 4,70m, une terre rouge ou latérite."

5- De la terre rouge ou lat-rite


"De 4,70 à 6,50 m, une terre blanche  friable de type argileux."

4- De 4-70 - 6-50 m-tres- une terre blanche friable de typ

 
 
"De 6,50 à 33 mètres, une pierre relativement dure, grise, souillée de terre. Pierre d'ailleurs extraite dans les environs pour fournir un matériau de construction et faire du gravillon en particulier."

6- De 6-50 - 33 m-tres- une pierre relativement dure- grise

  
"De 33 à 41 m, une pierre noire basaltique assez friable. Le forage est arrivé à 37 m avant qu'une pièce métallique de la machine ne tombe dans le forage à 25 m, soit poussée par la foreuse à 30 m et reste bloquée. Le chantier aussi" 
7- 33 - 41 m- une pierre noire basaltique assez friable- le  8- Ce lundi 27 ao-t 2012- la pi-ce tomb-e qui bloquait le f


Repost 0
28 juillet 2012 6 28 /07 /juillet /2012 15:43

marque pageUn équipement essentiel

Sur le terrain du futur Hôpital Ste Anne il n’y a ni eau, ni électricité, ni  d’assainissement (encore moins !). Il faut donc créer ces différents réseaux.


Pour l’eau, l’association ADRAR a pris en charge le forage qui est en cours de réalisation ; après analyse du débit et de la qualité de l’eau, une pompe (alimentée par un panneau solaire) amènera l’eau jusqu’au point le plus haut du terrain, soit environ 55m au dessus du niveau du forage.

 

A cet endroit un château d’eau est en construction.

 

Réalisation des plans

Les plans de cet ouvrage de 12 m de haut et qui doit pouvoir résister à des vents de 200km/h et plus, ont été réalisés gracieusement en France par un ingénieur béton, Guy Becet, et l’implantation sur place a été faite par le chef maçon, Jean-Noël, en présence de Jacques Péré, architecte, au mois d’avril dernier .

dess2 dess1


Chantier de construction

 

Depuis cette date les travaux avancent bon train, surveillés par le Père Jean-Yves :

 


 

les fouilles dans la lat-rite et le coulage des fondations  5- Avec un calage pr-cis...

Fouilles, coulage des fondations, mise en place des ferraillages, coffrage des poteaux et des plates-formes ; le tout avec des échafaudages respectant autant que possible la sécurité du chantier.

 

14- un ami d-HSA- en France- comp-tent dans le domaine de l

 

Sur la plate-forme supérieure deux réservoirs en polyéthylène, de 10 m3 chacun, stockeront l’eau venue du forage et la redistribueront, après traitement et avec une pression d’environ 1 bar, dans les différents points d’eau de l’hôpital et des bâtiments annexes.

 

15- nous travaillons - s-curiser cet -chaffaudage pour le  11- Dalle qui est le toit du local technique du ch-teau d-e

Cette réalisation, qui demande beaucoup de soins, est vitale pour l’hôpital et marque une étape essentielle pour le fonctionnement des locaux.

Repost 0
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 21:46

Le père Jean-Yves Lhomme nous envoie le message suivant :

 

Conception et fabrication du moule

"Prototype du moule élaboré en plastique en France par Jacques Péré avec essai de fabrication de claustra en plâtre.
A leur venue à Madagascar en avril avec Evelyne son épouse, architecte également, concepteur du motif, Jacques a travaillé longuement avec M. Mac-Hone Jean (dit BB) pour la fabrication du moule en métal.
Un travail qui a pris plusieurs journées pleines. Mais le résultat est à la hauteur de l'attente...et de l'espérance pour sortir de ce que l'on voit habituellement dans la région...
Le claustra HSA dont le prototype a -t- imagin- par nos ami

Mise au point de la fabrication en série 

Aucune incidence financière particulière sur ce "claustra spécifique HSA".
Si la fabrication du claustra est néanmoins délicate (il a fallu plusieurs jours d'essais de fabrication des premiers exemplaires, problème de grosseur de sable qu'il faut tamiser, de proportion de ciment etc...), avec une manipulation tout aussi spécifique lors du retournement du moule, le rythme de croisière est atteint... comme pour la fabrication des diverses buses ou plaques que nous avons besoin sur le site ! Et dont nous avons désormais l'expérience !"

 

JYL 

 

Dont le moule a -t- fabriqu- - Mananjary-1...

 

Un bel effet !

 

Claustra que l-on ne devrait trouver que sur le site HSA-1.

Repost 0
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 21:42

Une leçon de vie

Qui ?

  • Benjamin, 17 ans, 1ère année médecine à Tours
  • Chloé, 19 ans, 1ère année fac de sport à St Brieuc
  • Jean-Baptiste, 18 ans, 1ère année Psychoprat à Paris
  • Lucas, 18 ans, Prépa arts graphiques à Paris
  • Pierre-Emmanuel, 19 ans, 1ère année médecine à Angers
  • Simon, 20 ans, 2ème année médecine à Tours
  • Thaïs, 19 ans, 1ère année médecine à Angers
  • Anne-Marie, 35 ans, enseignante à Chartres

CIMG2692 

Le Père Jean-Yves Lhomme avec le groupe de 8 auquel se sont joints Agnès et son fils Tristan


 

Pourquoi ?

 

A la demande de deux jeunes au départ, issus du MEJ (Mouvement Eucharistique des Jeunes), le groupe s’est étoffé au fil de l’année, jusqu’à former un juste équilibre entre chrétiens engagés, chrétiens de tradition familiale et non chrétiens.

Désir de vivre une expérience de solidarité, de partage, de service, de découvrir une autre culture, de vivre une expérience de groupe...

 

debr07  terrassement06

 

Débroussaillage & Terrassement 

   moellons01                  moellons03      

 

 

Transport et tri des moellons           

Quoi ?

  • Porter des sacs de sable (jusqu'à 600 kg chacun par jour!) nécessaires à la fabrication des parpaings.
  • Pelleter et brouetter de la terre sur le chantier de l’hôpital.
  • Trier et ranger des moellons nécessaires à la construction des soubassements des bâtiments.
  • Ranger et trier du carrelage pour l’hôpital.
  • Ratisser le sol pour la préparation des rizières qui permettront à l’hôpital d’être autonome.
  • Rencontrer et partager des moments de travail intense avec les ouvriers malgaches du chantier.
  • Jouer avec les enfants des ouvriers vivant sur le site de l’hôpital (cerfs volants)
  • Partager des temps de discussion avec le père Jean-Yves Lhomme.
  • Rencontrer, parler avec des malgaches de Mananjary.

sable02 sable04

Récupération du sable de rivière et transport en barque...

sable07 sable15

... à dos d'homme ...

sable18    sable19

... puis par camion jusqu'au chantier

 

2011-08-groupe 2180

Activité cerfs-volants

Au retour ?

Quelques mots, sûrement insuffisants tellement l’aventure humaine vécue fut complexe et riche…

  • Un temps de service (une goutte d’eau dans l’océan!) où les rôles “habituels” étaient inversés (les Européens étaient au service des Malgaches)
  • Le paradoxe entre des paysages magnifiques, une végétation dense et vivante et une pauvreté marquante, interpellante, qui ne peut laisser indifférent.
  • Des relations difficiles à établir avec les Malgaches à cause de la complexité de l’Histoire et du décalage culturel…

Bref, une vraie leçon de vie, avec ses richesses, ses difficultés et ses questionnements…

 

Anne-Marie

 2011-08-groupe 2221

 

2011-08-groupe 2224

 

 

 

 

Repost 0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 11:33

La soirée d'information qui a eu lieu le 18 novembre 2011 à Montlouis a donné lieu à un article dans le journal local "LA NOUVELLE REPUBLIQUE".

 

Les "conférenciers" étaient :

Simon Vacarro

Benjamin Duriez

Geneviève et Dominique Masbou 

Pierre Deschamps

 

Pour voir l'article, cliquez sur le lien suivant :

 http://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/ACTUALITE/Infos-Departementales/Madagascar-l-hopital-sort-de-terre 


Repost 0

Présentation

  • : Association Tourangelle d'Aide à l'Hôpital Ste-Anne à Madagascar
  • Association Tourangelle d'Aide à l'Hôpital Ste-Anne à Madagascar
  • : Objectifs principaux de ce blog : - Présenter le chantier de construction de l'hôpital Ste Anne à Mananjary et son évolution. - Faire part des activités, passées et futures de l'association tourangelle pour récupérer des fonds qui seront envoyés à Mananjary. - En lien avec les autres associations (ALEHSAM, AREHSAM), créer une chaine d'amitié et de solidarité pour supporter ce beau projet.
  • Contact