Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 22:06
Message du Père Jean-Yves Lhomme du 9 janvier 2017

 

« Chers amis,

Vous le saviez ou pas encore mais je réfléchissais et préparais une rencontre à Paris comme celle que nous avions déjà faite en octobre 2013 depuis un petit moment.

Il est temps de recommencer puisque le projet avance bien et qu'il est plus que souhaitable que tous les "intervenants techniques" se retrouvent et discutent pour coordonner des points importants. Le "nerf de la guerre" nous a permis d'en être où nous en sommes aujourd'hui grâce à la générosité de très nombreuses personnes et d'associations qui ne ménagent pas leur peine pour mettre en oeuvre des idées et des actions pour nous soutenir financièrement de manière régulière. Un échange peut aider les uns et les autres à "compléter" leur "agir". L'intérêt pour HSA grandit! On ne peut que s'en réjouir et moi le premier car sans cette magnifique chaîne de solidarité, je ne suis rien et je ne peux rien. Si de nombreuses personnes du monde médical et para-médical sont déjà partie prenante du projet HSA, il faut l'ouvrir davantage. Je compte sur vous pour en parler...et pourquoi pas inviter à notre rencontre!

Vous trouverez, ci-après, tout ce qu'il faut pour être présents les 25 et 26 février prochains.

Je reste, entre temps, à votre disposition si besoin est !

Avec toute mon amitié!

Jean Yves »

Voir le programme des 2 journées, ci-après, dans l'article.

 

Si vous êtes intéressés de participer, merci de le faire savoir avant le 6 février par courriel à l'adresse suivante : atahsam@aliceadsl.fr 

Lieu des rencontres HSA : Missions Etrangères de Paris

au 128 rue du Bac

Paris 7ème

(métro Sèvres Babylone)

Entrées des MEP au 128 rue du Bac

Entrées des MEP au 128 rue du Bac

Bâtiments des MEP côté jardins

Bâtiments des MEP côté jardins

Programme des 2 journées

 

Samedi 25 février 2017

Matin de 9h30 à midi

  • Présentation du projet de construction de l’hôpital Sainte-Anne, de sa philosophie, de l’état d’avancement du chantier.
  • Interventions du Père Jean-Yves Lhomme, des architectes Evelyne et Jacques Péré et de bénévoles ayant intervenus sur le chantier.

Après-midi, de 14h à 17h

  • Travail en trois groupes
    • Groupe 1 : associations œuvrant sur le plan technique.
    • Groupe 2 : associations soutenant financièrement le projet.
    • Groupe 3 : personnes issues du monde médical ou paramédical.

 

Dimanche 26 février 2017

Matin deux séances

  • 9h à 9h50
  • 11h15 à 13h

Après-midi, de 14h15 à 17h

  • Reprise du travail en trois groupes
  • Communication avant séparation
Père Jean-Yves avec Evelyne et Jacques Péré, architechtes en octobre 2013

Père Jean-Yves avec Evelyne et Jacques Péré, architechtes en octobre 2013

Travail en groupe, octobre 2013

Travail en groupe, octobre 2013

Photo de l'assemblée, octobre 2013

Photo de l'assemblée, octobre 2013

Partager cet article
Repost0
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 22:42
La lettre annuelle du Père Jean-Yves

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Père Jean Yves Lhomme

EKAR - HSA BP 58

317 Mananjary Madagascar

Mobile: (00 261) 32 078 26 63

Courriel : jyl.mep@gmail.com

Pseudo Skype: jylmep37

Mananjary, le 24 janvier 2016

Chers amis,

.

Voici le temps de ma traditionnelle lettre annuelle! Plus qu'une habitude voire un rite, c'est le moment important pour moi de partager avec vous tout ce qui a fait ma vie au cours de l'année écoulée de missionnaire, depuis 30 ans le 24 août prochain à Madagascar d'abord dans la brousse à Nosy-Varika et depuis quelques années maintenant à Mananjary avec le projet de l'Hôpital Sainte-Anne. S'il n'est pas aisé, dans une simple lettre de reprendre tout ce que fut l'année passée, il n'en demeure pas moins que quelques flash significatifs et c'est le but essentiel que je me fixe cette année, sauront, je l'espère, dire toute la richesse du travail accompli.

Installation d'un groupe électrogène d'ESF

Installation d'un groupe électrogène d'ESF

2014 et 2015 marquées par des deuils

.

Si j'ai perdu ma chère mère le 28 décembre 2014 comme je l'écrivais sur ma lettre précédente, j'ai également perdu mon frère, mon aîné de 3 ans, dont le cancer a eu malheureusement raison le 4 octobre dernier. Je ne suis pas venu parce qu'il était difficile de prévoir l'issue fatale de cette et toujours terrible maladie malgré de magnifiques progrès médicaux. La technique et Skype en particulier m'auront au moins permis pendant de longues semaines voire des mois de se parler le soir. Encore une fois, malgré la peine de la perte d'un être cher, c'est la paix qui m'habite tant le travail passionnant qui m'a été confié, justement, se veut être une humble et modeste contribution au soulagement de la détresse et de la souffrance humaine. Les besoins sanitaires ici sont si grands voire difficilement imaginables que, jamais et je crois vous l'avoir déjà écrit, on ne peut s'y habituer.

.

Il me restait en 2015 un reliquat de congés réguliers à prendre, la moitié en fait. J'envisageais de venir en France du 15 mai au 30 juin. Au dernier moment, j'ai décidé de ne pas partir pour ne pas briser une belle dynamique sur le chantier d'autant plus que les 3 mois premiers mois de cette même année avaient été anormalement pluvieux. Lorsqu'il en est ainsi (ce n'est pas la première fois) et que le travail se poursuit, il n'empêche que le rythme gêné par l'eau s'en trouve ralentit. Au moment de partir, le retard se comblait. Il fallait rester! Une absence de plusieurs semaines, dans le fond, m'angoissait parce que la mise en route d'autres chantiers comme nous allons le voir, aurait encore une fois pénalisé l'avancée de l'ensemble de la construction de l'hôpital. Vous le comprenez et vous le savez, il s'agit d'un immense chantier sur un site très grand de 10 ha avec plusieurs chantiers en route. Cela surprend d'ailleurs les visiteurs de l'extérieur qui passent ou qui viennent nous aider et qui sont surpris par le calme ambiant et les diverses équipes qui, ici ou là, savent ce qu'elles ont à faire. On a parfois l'impression de ne pas voir grand monde! Il y a pourtant 35 personnes actuellement sur le site!

Installation groupes électrogènes, suite...

Installation groupes électrogènes, suite...

Pause bien méritée en fin d'année 2015

.

Personne n'a travaillé du 24 décembre au 6 janvier. Je sentais que cette coupure serait bénéfique sur bien des plans et qu'un peu de repos serait bien mérité. Si on n'a pas les moyens ici de fêter le nouvel an comme en Occident, les gens ici y sont attachés et célèbrent néanmoins à la mesure du peu qu'ils ont. J'ai de nouveau pensé que je pourrai prendre 3 semaines de congés pour les fêtes. J'ai encore une fois renoncé devant le travail de bureau cette fois que j'aurai retrouvé au retour et qui m'aurait empêché d'être suffisamment sur le chantier alors qu'il se développe toujours plus et que, de ce fait, il se complique. Parti, je n'aurai pas eu l'esprit tranquille! S'il est fort sympathique que de nombreux amis souhaitent me voir revenir un peu, je préfère ne plus faire de prévisions de congés pour un immédiat proche tant cette année 2016 sera fondamentale sinon pour une fin définitive des travaux mais au moins pour terminer l'essentiel du gros œuvre qui pourrait permettre une ouverture de toutes les structures qui donneraient à l'hôpital de fonctionner déjà au cours de l'année 2017. Rien ne peut être affirmé avec une certitude... sans failles dans un contexte que beaucoup d'entre vous connaissent désormais mais il y a de quoi être confiant.

De l'aide en provenance de l'île de la Réunion

.

Les 4 premiers pavillons de la première plate forme sont quasiment terminés - les réseaux des eaux usées, le carrelage et sanitaires sont faits et posés; 2 amis électriciens de La Réunion seront sur le chantier 11 jours à partir du 16 février. Cela devrait aller relativement vite car nos amis d'ESF avaient préparé les plans d'installation de la distribution. Il était difficile de trouver sur place à Mananjary des professionnels pour de telles installations et trop onéreux de faire venir des gens de la capitale. Une nouvelle fois la solidarité s'est mise en place! Pour ces premiers 4 pavillons, il ne restera plus qu'à couvrir les varangues, à faire la peinture et poser les plafonds en lattes de PVC blanc brillant (les solives sont déjà en place). Pour la peinture, j'ai la personne qu'il faut et que j'avais formée il y a une vingtaine d'années à Nosy-Varika le district de brousse où j'étais pendant 15 ans. A Madagascar, ce sont plutôt des maçons qui posent le carrelage. Le résultat peut être bien... mais c'est nettement plus long! Qu'à cela ne tienne, j'ai fait appel à nos amis de l'Arehsam de La Réunion qui ont payé les billets d'avion de nos amis carreleurs Robert et Jean Fred ainsi que de Yannick pour la plomberie. Moins d'une quinzaine de jours en octobre dernier et "le tour était joué" et cela d'autant mieux qu'ils ont pris le temps de former à la pose de carrelage 2 de mes jeunes maçons dont l'un est désormais capable de faire seul des poses de belle qualité. C'est d'ailleurs lui qui a terminé ce que nos amis réunionnais n'ont pas eu le temps de faire. Toujours avec lui, Didy, son surnom, au mois de novembre, ce sont nos amis de l'Alehsam, le Dr Pascal, son épouse Marie Renée (ils étaient déjà là 3 semaines en juillet avec Gérard leur curé et Suzanne la nouvelle présidente de l'association pour des travaux de peinture, triage de carrelage, les conteneurs ESF et beaucoup d'autres choses encore - on voit ou on verra tout avec les reportages photos légendées sur nos sites -) avec leur ami Maurice qui ont posé le carrelage de la pharmacie centrale et du laboratoire. Mission accomplie à la fin de leur séjour!

.

Depuis le début du projet, je savais que le travail des finitions serait long (il s'agit d'un hôpital) et cela me souciait. Il y a heureusement nos amis architectes Jacques et Evelyne Péré que je peux déranger à tout moment. Mais, dans le fond, je me rends compte que cela va bien mieux que je l'envisageais même si, bien sûr, il me faut prévoir les diverses interventions et tenir compte des différentes missions des amis venant de l'extérieur et de la date de leur venue.

 

Pardonnez-moi de vous donner ces détails mais c'est seulement pour dire que je suis confiant pour le reste des bâtiments dont je sais maintenant que ça ira bien plus vite aussi bien pour la construction des structures que pour les finitions et les divers aménagements. D'ailleurs, les 3 grands pavillons d'hospitalisation seront probablement terminés vers la fin de ce semestre (nos équipes amies de l'extérieur devraient revenir en juin). Celui des urgences et des cuisines sont bien sorties de terre; on arrivera assez vite aux charpentes dans les 2 mois à venir.

Tri des carrelages par Marie-Renée et Suzanne

Tri des carrelages par Marie-Renée et Suzanne

Travaux à terminer avant d'ouvrir l'hôpital

.

Alors que reste-t-il à construire d'indispensable dans l'immédiat pour que l'hôpital puisse ouvrir au plus vite?

.

1) La maison du directeur de l'hôpital soutenue financièrement par les Missions Etrangères dont je suis l'un des membres et qui est un bâtiment important car ce sera également une maison d'accueil pour tous nos amis médecins, chirurgiens spécialistes voire para-médicaux qui souhaiteront venir faire des missions chez nous. Je crois vous avoir déjà dit que l'ensemble du personnel sera bien sûr malgache mais que l'hôpital n'aura pas les moyens financiers de faire appel à des spécialistes de la capitale. Les propositions sont déjà nombreuses! Cette maison est commencée depuis un bon moment mais j'en arrêtai souvent la poursuite pour faire avancer le reste. Néanmoins, nous en sommes maintenant à la couverture. Il ne me faut plus tarder à habiter sur place pour des raisons de sécurité, toujours malgré un gardien de nuit et un chien qui fait bien son travail. Le matériel désormais important sur place risque de susciter des convoitises.

 

2) Le plateau technique avec ses 2 blocs chirurgicaux, la radio, la stérilisation etc... C'est le bâtiment le plus conséquent de tout l'ensemble dont le toit recevra les 249 panneaux solaires prévus. Les murs montent. Nous profitons de l'expérience des autres constructions et permettra à celle-ci de progresser relativement vite. Pour un tel ouvrage, nous sommes souvent en lien avec nos amis architectes et différentes sociétés de la capitale déjà pour l'aménagement de tout l'appareillage.

 

3) Un bâtiment de taille non négligeable à étage où seront les garages, les ateliers, la lingerie et la logistique solaire. Il a fallu un gros travail de 3 mois de déblai-remblai. Les fondations sont déjà coulées. Les murs ne devraient pas tarder à être montés. Voilà pour les constructions urgentes à terminer.

La maison du Directeur

La maison du Directeur

Plusieurs chantiers techniques en 2015

.

Au cours de l'année passée, nous avons aussi construit le bâtiment de la centrale thermique d'appui. Il accueille déjà les 2 groupes électrogènes de 60 et 26 kwa. Nos amis d'électriciens sans frontières qui prennent en charge la production et la distribution de l'énergie ont été sur place un mois et demi jusqu'au 15 décembre pour la mise en œuvre de cette centrale quasiment prête à fonctionner. Maggy Hanssens, la chef du projet ESF pour HSA avec Philippe et Claude (déjà plusieurs missions parmi nous) qui venait pour la première fois ont été un véritable encouragement pour nous tous. Ils ont bien sûr fait un magnifique travail avec les artisans locaux nécessaires.

.

Fin octobre, ce fut au tour de nos amis de l'Adrar (forage et pompage de l'eau) d'être sur place pour l'étude de la station d'épuration biologique (peut être la première dans le pays, à vérifier) pour finaliser la future station. Les plans sont prêts. A nous, dans les mois à venir à travailler à la partie qui nous revient et à l'association de nous envoyer en conteneur le matériel que l'on ne trouve pas ici. Ce n'est pas une "mince affaire" mais comme toujours nous sommes entourés depuis la France par des personnes compétentes à l'esprit solidaire qui ont vraiment à cœur ce magnifique projet!

.

Les derniers visiteurs de l'année qui sont venus nous prêter "main forte" étaient Louis et Marie Aimée Couturier d'Amour et Partage dont l'association prend en charge l'ensemble des sanitaires de l'hôpital. C'est d'ailleurs fait car nous sommes allés avec Louis acheter à la capitale l'ensemble des sanitaires "qualité Europe" pour tout l'hôpital. Rendez-vous est pris pour la fin de cette année pour une nouvelle mission!

Bâtiment de la centrale thermique accueillant deux groupes electrogènes

Bâtiment de la centrale thermique accueillant deux groupes electrogènes

Bienvenue et merci aux amis de l'Hôpital Sainte-Anne !

.

Dans le fond et depuis le mois d'août avec d'abord la venue de 8 scouts, garçons et filles, de Paris qui n'ont pas ménagé leur peine, nous n'avons pas cessé d'avoir la visite d'amis qui passaient (les moins nombreux) et de ceux qui venaient pour travailler avec nous. L'année 2016 s'annonce encore prometteuse en visites et missions de travail! C'est un encouragement permanent alors que la complexité d'un tel projet, s'il est bien réel, se met magnifiquement et sûrement en place. Il est vrai que nous pouvons compter sur des amis toujours nombreux sans parler des diverses et tout aussi nombreux groupes et associations dont la fidélité au projet va nous permettre, tous ensemble de le mener à bien. Il me semble que le plus difficile ou plutôt le plus long est derrière nous. Mais nous sommes loin cependant d'avoir terminé! Je me réjouis déjà des nouveaux amis qui souhaiteraient à leur tour, comme on le dit avec "les habitués", entrer "dans l'Aventure HSA"!

.

Je crois, pour terminer, que la meilleure manière de vous dire merci pour votre amitié, votre fidélité et votre aide, est de continuer inlassablement la tâche entreprise, un bel hôpital pour les plus défavorisés d'entre nous ici dont nous savons qu''il faudra ensuite le faire fonctionner et vivre à des normes indispensables (les nôtres mais qui tiennent compte aussi de la culture locale) pour le bien être et la meilleure santé des malades accueillis.

.

A tous, une belle année 2016! Jean Yves

 Père Jean-Yves et Monseigneur Alfredo entourés des scouts de Saint Jean-François de Sales (Paris 17ème)

Père Jean-Yves et Monseigneur Alfredo entourés des scouts de Saint Jean-François de Sales (Paris 17ème)

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 21:43

Message du Père Jean-Yves Lhomme du 10 novembre 2015

Don d'un fourgon Mercédès Sprinter

L'Hôpital Sainte-Anne a été doté d'un fourgon Mercédès Sprinter par une société d'enseignes lumineuses "REUNI-PUB" de l'île de La Réunion.

L'hôpital Sainte Anne aura, en effet, besoin d'un véhicule de ce type pour ses divers approvisionnements localement ou vers la capitale.

Une belle opportunité s'est présentée par nos amis réunionnais et plus précisément par le directeur de Réuni-Pub, notre ami André Ramsamy qui est également le 1er vice président de notre association l'Arehsam.

André, avec d'autres amis de l'Arehsam, est déjà venu nous voir sur place. C'est d'ailleurs sa société qui fera, en son temps, toute la signalétique de l'hôpital.

1 - Le "Sprinter" comme on dit déjà ici, est un beau véhicule (315 CDI) en parfait état aussi bien du point de vue de la carrosserie que du moteur...malgré ce que l'on voit sur cette photo.

1 - Le "Sprinter" comme on dit déjà ici, est un beau véhicule (315 CDI) en parfait état aussi bien du point de vue de la carrosserie que du moteur...malgré ce que l'on voit sur cette photo.

2 - Il avait une grande galerie que l'on a démontée puisque nous n'en avions pas l'utilité. Ce sont ses fixations après démontage qui ont provoqué ce que l'on voit. Qu'à cela ne tienne, nous avons les gens compétents à Mananjary pour arranger parfaitement cela.

2 - Il avait une grande galerie que l'on a démontée puisque nous n'en avions pas l'utilité. Ce sont ses fixations après démontage qui ont provoqué ce que l'on voit. Qu'à cela ne tienne, nous avons les gens compétents à Mananjary pour arranger parfaitement cela.

3 - Du bon travail de réalisé où plus rien ne paraît!

3 - Du bon travail de réalisé où plus rien ne paraît!

4 - Puisque nous sommes dans un pays où rien ne se perd ou ne se jette, la galerie qui est en métal galvanisé a été repeinte et servira de tuteur à des plants de grenadelle (fruits de la passion) dont les fruits feront un excellent jus naturel pour les malades...

4 - Puisque nous sommes dans un pays où rien ne se perd ou ne se jette, la galerie qui est en métal galvanisé a été repeinte et servira de tuteur à des plants de grenadelle (fruits de la passion) dont les fruits feront un excellent jus naturel pour les malades...

5 - Puisqu'on y était, malgré qu'il n'y avait pas de dégâts de carrosserie franchement visibles, aussi bien tout refaire et repeindre.

5 - Puisqu'on y était, malgré qu'il n'y avait pas de dégâts de carrosserie franchement visibles, aussi bien tout refaire et repeindre.

 6 - Comme on peut le voir sur cette photo!

6 - Comme on peut le voir sur cette photo!

7 - On l'utilise déjà! Un conteneur est arrivé ces dernières semaines mais il n'y avait pas assez d'eau pour que le camion traverse sur le bac. Il a donc fallu aller faire le transbordement du matériel (32 m3) à une quinzaine de kilomètres de là. Avec mon camion que vous connaissez et le Sprinter. 2 aller-retours ont suffi.

7 - On l'utilise déjà! Un conteneur est arrivé ces dernières semaines mais il n'y avait pas assez d'eau pour que le camion traverse sur le bac. Il a donc fallu aller faire le transbordement du matériel (32 m3) à une quinzaine de kilomètres de là. Avec mon camion que vous connaissez et le Sprinter. 2 aller-retours ont suffi.

8 - Beaucoup de gens pensent que je vais le transformer en ambulance comme les Sprinter d'occasion qui viennent d'Europe actuellement et qui sont transformés en taxi-brousse...

8 - Beaucoup de gens pensent que je vais le transformer en ambulance comme les Sprinter d'occasion qui viennent d'Europe actuellement et qui sont transformés en taxi-brousse...

Partager cet article
Repost0
16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 09:53

Un message du Père Jean-Yves daté du 11 février 2014 

 
Du 28 décembre au 04 janvier dernier, nous étions donc sur l'île de La Réunion à la rencontre de nos amis réunionnais et de l'Arehsam en particulier. Un nouveau bureau de l'association a été mis en place au mois de septembre 2013. L'Arehsam est la première association qui a vu le jour en 2006 pour soutenir le projet du futur Hôpital Sainte-Anne de Mananjary. Le but de cette visite était d'encourager le nouveau bureau, de faire le point du travail déjà accompli et de préparer ensemble l'avenir.
         
LR 01
Dès la descente de l'avion en début de matinée, immédiatement à St Benoît dans l'est de l'île, une première réunion a lieu. Les présentations sont brèves car nous nous connaissons déjà tous! Après un rapide résumé des activités passées et de la mise en place du nouveau bureau avec les responsabilités qui incombe à chaque membre, de l'avancée du chantier de l'hôpital, l'association nous partage ses convictions et son désir d'être au plus près de nous. C'est important car l'île de La Réunion n'est qu'à 800 km de Madagascar et si nous comptons sur nos amis réunionnais pour la phase actuelle de la construction de l'hôpital, nous souhaitons développer des liens lorsque l'hôpital fonctionnera. De belles opportunités sont possibles et envisageables. Cela ne sera effectif qu'avec l'engagement de tous les instants d'un bureau dynamique et de tous les adhérents de l'association! L'Arehsam est à La Réunion notre interlocuteur privilégié et indispensable!
 
LR 2
Après la réunion de travail...la photo de famille, le nouveau bureau et des adhérents actifs.
 
LR 3
Le lundi soir 30 décembre, rencontre à Sainte Anne (commune de St Benoît) avec les adhérents de l'association dans une salle communale mise gracieusement à la disposition de l'association par la mairie. Une représentante de la municipalité intéressée par le projet HSA sera d'ailleurs présente.
Dans l'association, la prise d'adhésion est une nouveauté...et pourtant depuis septembre dernier, il y en a eu 160. Mais tout le monde est loin d'être là...car nous venons à une mauvaise période. Période des fêtes et congés annuels sur l'île (nous sommes en zone tropicale...et donc en plein été austral). Qu'à cela ne tienne, il fallait néanmoins que cette rencontre ait lieu et les amis présents  des portes paroles pour les absents!
 
LR 4
Le nouveau président de l'Arehsam, Jean Luc Esparon. Il était présent aux journées de Paris.
 
LR 5
Le 1er vice-président, André Ramsamy, chef d'entreprise.
 
LR 6
Au micro, Edmond Cardo, comptable de profession et trésorier de l'Arehsam. A sa droite, le docteur Gérard Goffin, 2è vice-président. Gérard, connaît bien Madagascar et Mananjary pour y venir régulièrement. Il a souvent fait des missions médicales chez nous dans une autre association. Il connaît donc bien nos réalités et est chargé dans l'association du volet médical qui, dans le temps, va s'intensifier.
 
LR 7
Mgr Alfredo  explique la genèse du projet HSA face à une situation sanitaire difficile voire parfois dramatique de tout un peuple. Il souhaiterait d'ailleurs qu'avant le fonctionnement de l'hôpital, des missions médicales, comme dans le passé, soient organisées par l'Arehsam. Sa demande a été chaleureusement accueillie. L'association va y travailler et peut être organiser une première mission vers le mois de novembre.
 
LR 8
Et votre serviteur de dire tout d'abord le plaisir qu'il a d'être à La Réunion, terre qui ne lui est pas inconnue, le même plaisir qu'il éprouve après avoir  entendu les membres du nouveau bureau de l'Arehsam faire à la fois le bilan des dernières semaines passées avant notre arrivée ainsi que les projets d'activités de l'association pour l'année 2014.
Nous avons été "frappés" avec mon évêque par le nombres des "sponsors" toujours plus nombreux qui souhaitent rentrer dans l'Aventure HSA! 
J'explique ensuite que le chantier HSA devient de plus en plus complexe et c'est bien normal puisque nous franchissons depuis plus d'une année de nouvelles étapes. L'occasion m'est donc offerte de redire que si je savais que je pouvais compter sur nos amis réunionnais, il n'empêche que cette petite association de l'Arehsam qui mérite d'être davantage connue sur l'ensemble de l'île grâce au zèle des membres du bureau et de tous les adhérents effectifs, exigeait néanmoins une part non négligeable d'un investissement de tous et de chacun.
 
LR 9
On ne peut pas clore cette rencontre sans une nouvelle photo de famille, le bureau et des sympathisant actifs.
 
LR 10
Des jeunes qui ont mis à la disposition de l'Arehsam et de notre rencontre leurs talents et leurs compétences pour la sonorisation. Les jeunes sont souvent très occupés par leurs études ou leur travail ou malheureusement par le chômage qui les oblige à tout un parcours qui ne leur laisse pas l'esprit suffisamment libre. Néanmoins, l'association est convaincue que leur présence dans l'association de différentes manières est indispensable!
 
LR 11
Période des fêtes et des vacances oblige...l'assemblée est clairsemée mais bien présente et motivée!
 
LR 12
Les 2 vice présidents de l'Arehsam près d'une excellente table pour un cocktail offert par des amis "sponsors" de nos diverses manifestations. Les boissons étaient un don de la commune de St Benoît sponsor de l'Arehsam.
 
LR 13
Et c'est toujours excellent! Jamais rien ne manque! Tout comme, d'ailleurs, la préparation de notre voyage, un programme parfaitement maîtrisé. Tout avait été également prévu pour que nous circulions facilement et librement avec Mgr Alfredo!
 
LR 14
Nouveau repas offert le soir! Et dans la bonne humeur! La cuisine réunionnaise semble toujours une cuisine de fête!
 
LR 15
C'est toujours un plaisir de retrouver les personnes que j'ai connues lorsque j'étais à La Réunion de 2005 à 2007...J'en oublie de manger...

Tout cela, nous l'avons vécu et réalisé avant le 2 janvier! Heureusement, car le cyclone Bejisa s'abattait sur l'ile provoquant beaucoup de dégâts. Respectant les consignes très strictes de notre pays, nous sommes restés bloqués 2 jours.
Il n'y a pas de photos, mais notre président Jean Luc, nous avait aménagé avant le nouvel an 2 importants rendez-vous auprès de la Région et du Conseil Général.
Encore une fois, avec mon évêque, nous avons été agréablement surpris de l'accueil et de l'intérêt que les autorités de l'île de La Réunion portent à notre projet. Des personnes sympathiques et ouvertes nous ont accueilli et n'ont pas compté leur temps pour nous recevoir!
Plutôt que de vous dire immédiatement le fruit de ces intéressantes rencontres, nos amis de l'Arehsam le feront bien mieux que moi lorsqu'il le faudra puisqu'il leur revient d'être le lien privilégié  entre la Région Réunion, le Conseil Général et nous!
Partager cet article
Repost0
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 15:25
Père Jean Yves Lhomme                                          Mananjary, le 19 janvier 2014
EKAR         BP 58
Evêché - Ampasimandrorona
317 Mananjary Madagascar
Mobile: (00 261) 32 078 2663                                     Chers parents et amis,
Courriel : jyl.mep@gmail.com
Pseudo Skype: jylmep37

Je ne suis pas encore trop en retard cette année pour vous adresser à la fois mes vœux et vous dire où nous en sommes du chantier du futur Hôpital Sainte-Anne de Mananjary. Néanmoins, le temps s'écoule si vite que je décide de prendre du plaisir en cette journée de dimanche pour, en quelques lignes, vous donner des nouvelles, que beaucoup d'entre vous attendent, d'un chantier qui a pris forme les mois passés et vous informer de ce qui se fera en 2014. L'exercice n'est pas si aisé car il faut, à la fois me limiter à une seule page et être, autant que faire se peut, précis dans ce qui devrait se réaliser dans les mois à venir. S'il y a, heureusement, les sites de nos 3 associations qui sont plutôt au plus juste pour montrer l'évolution du projet grâce à la bonne volonté et au travail des uns et des autres, il n'empêche que tout le monde n'a pas Internet.

 

Le fait est désormais acquis, me semble t'il! L'ensemble du projet tel qu'il a été défini dès sa genèse prend les formes décidées et souhaitées pour l'ensemble d'une population dont, je répète souvent, qu'il est dans un état sanitaire, même s'il n'en a pas toujours pleinement conscience, de déficience criante. L'éducation et la santé sont les deux pôles quasi-vitaux de tout peuple qui aspire au progrès par un développement réel et durable. C'est ce à quoi nous voulons travailler et dans lequel nous sommes engagés puisque c'est la population la plus pauvre sans que parfois elle le sache elle-même, qui nous interpelle. J'ai déjà du vous le dire dans telle ou telle de mes interventions: "On ne s'habitue jamais à la souffrance ou à la détresse de l'autre!" Alors voilà et c'est heureux, nous continuons d'être "complètement immergé" dans le  projet que nous menons ensemble!

 

Contrairement aux fois précédentes, je ne reviens pas sur l'aménagement d'un site important puisque l'essentiel a déjà été réalisé et que le reste se fera au fur et à mesure des besoins ou sur les aléas climatiques qui ne nous ont  pratiquement pas perturbés en 2013 même si la période cyclonique est loin d'être terminée et qu'il pleut toujours autant dans notre région (2448 mm l'année précédente).

 

Vous vous rappelez, peut-être, que la construction de l'ensemble des structures pavillonnaires ont débuté en avril 2011. Les 4 premières sont en voie d'être terminées quant au gros œuvre avec couverture et menuiserie aluminium dans les semaines à venir. Sur la seconde plate forme, les 3 premiers pavillons sur 5 d'hospitalisation médicale et chirurgicale sont  bien sortis de terre puisque nous en arrivons aux pignons. L'implantation des 2 derniers de cet ensemble devrait se faire au cours de ce trimestre avant d'en arriver à l'avant dernière étape qui est celle du bloc chirurgical et autres locaux inhérents à cet ensemble (en 2015?). Si les 5 pavillons de cette seconde plate forme sont de dimensions nettement supérieures aux 4 de la première plate forme, ils profitent de l'expérience des maçons qui ne font que reproduire ce qu'ils savent déjà bien faire avec néanmoins quelques inconvénients comme le renouvèlement des coffrages qui ne sont pas réutilisables à loisir et dont il faut en rajouter, dimensions supérieures obligent! Le travail artisanal nécessite du temps pour un travail fini dont la qualité ne "s'effiloche" pas au fil des jours et des mois. Il s'agit là en quelque sorte d'un contrat moral que je me suis imposé et dont je reste persuadé, sans entrer dans les détails techniques, qu'il produira en son temps des fruits quand à la maintenance des structures dans une région tropicale chaude et humide secouée par des vents cycloniques violents.

 

Dans ma lettre de janvier 2013, je faisais allusion à 2 points vitaux pour le bon fonctionnement d'un hôpital, l'eau et l'électricité (vous vous souvenez que nous sommes à 5 km de la ville). La question de l'eau est "derrière nous" puisque nos amis de l'ADRAR du Lot et Garonne avec une entreprise d'Antananarivo ont terminé la phase du pompage (le forage, c'était en 2012). Certains d’entre vous étaient là en octobre dernier pour l'inauguration de la station complètement automatisée qui donne entière satisfaction quand à la conception technique de l'ouvrage, la qualité du matériel employé, les compétences déployées. Le résultat répond à nos attentes et c'est bien entre 14 000 et 16 000 litres/jour qui peuvent être pompés. Forts de cette amitié et d'une franche collaboration avec nos amis de l'ADRAR, nous commençons déjà à réfléchir et à travailler sur la station d'épuration des eaux usées de l’HSA. Inutile de vous dire le plaisir que j'ai à continuer à travailler avec nos amis sur un projet d'épuration dont nous savons bien qu'ils ne sont pas nombreux dans le pays  pour la qualité d'épuration que nous recherchons.

 

La question de l'électricité a également bien évolué en 2013 puisque nos amis d'ESF (Electriciens Sans Frontières), après 2 missions d'identification sur place, ont validé le projet HSA pour la production et la distribution de l'énergie nécessaire. La section ESF d'Ile-de-France qui collabore avec nous, est actuellement en recherche de fonds. Si la question de l'énergie de l’HSA est complexe, l'investissement sera également cher. Nous pouvons vivement  souhaiter que beaucoup de bailleurs potentiels d'ESF s'intéressent au projet HSA alors que de grands entreprises d'électricité ou de matériel bien connues en France sont déjà présentes pour des fournitures.

 

Les visites des amis de l’HSA venant de l'extérieur sont de plus en plus nombreuses! Je vais m'essayer à les énumérer toutes pour l'année écoulée mais il est certain que je vais en oublier surtout celles qui concernent les passages rapides voire éclairs (nombreux). J'espère que personne ne m'en voudra! Il y a maintenant les habitués qui viennent pratiquement tous les ans, je pense à nos amis de Lorraine ou à Gérard, ami médecin de La Réunion (en fait lorrain... et 2e vice-président de l'Arehsam) venu avec un ami journaliste du Journal de Ile de La Réunion (le JIR) dont vous avez retrouvé des articles sur nos sites, nos amis Philippe et Claude d'ESF, des membres de l'Arehsam, le nouveau président Jean Luc, le 1er vice-président André, et Marcel un adhérent actif et convaincu (une première alors que nous sommes voisins... à 800 km), nos amis Evelyne et Jacques, les architectes, qui ont encore "abattu" sur place un travail considérable sans parler du reste depuis la Touraine, le docteur Pascal Petitmengin et son épouse Marie Renée, infirmière de Meurthe et Moselle qui venait se mettre à notre disposition une bonne quinzaine de jours pour une première fois (des photos parues sur nos sites) et qui seront de nouveau parmi nous en juillet prochain, les amis de l'ADRAR fin octobre ainsi que Louis Couturier (président d'Amour et Partage du Doubs) avec son épouse Marie Aimée aux mois de novembre et décembre. Louis venait à Mananjary... pour monter les sanitaires que son association subventionnait pour les 4 premiers pavillons... mais le retard pris a fait que cela n'a pas été possible. Qu'à cela ne tienne, il a monté le portail d'entrée du site confectionné par les amis de l'Atahsam et fait "mille" autres choses. Louis et Marie Aimée comme les autres amis sont aussi chez eux avec nous et chez nous! Ils reviendront d'autant plus que l'association Amour et Partage a décidé de subventionner les sanitaires de l'ensemble de l'Hôpital... et qu'il reste tellement à faire!

 

J'aimerai trop vous parler de ce que font les uns et les autres dans l'une de nos associations ou non ou bien à titre individuel... mais je suis toujours tenu par ma seule et unique page! Il me faudra, un de ces jours, envisager une autre lettre... qui ne sera donc plus traditionnellement annuelle!

 

Je lançais en janvier 2013, l'idée d'une rencontre de tous les acteurs et amis de l’HSA à Paris au mois d'octobre car si je connaissais quasiment tout le monde, ce n'était pas vrai pour tous. Cela s'est fait! "Une première réussie" et au delà de mes espérances. 36 personnes présentes le vendredi 18 octobre et 45 le lendemain! Un ensemble très représentatif de toutes les personnes individuelles, associations ou organismes qui s'investissent avec nous ou qui l'envisagent dans l'Aventure HSA. J'exprime un grand merci à la Société des Missions Etrangères de Paris à laquelle j'appartiens qui nous a chaleureusement et magnifiquement accueilli. Rendez-vous est pris pour 2015! Si les semaines ont passé depuis, je souhaite reprendre ce que nous avons vécu et préparer un petit reportage photos légendées que l'on retrouvera, comme à l'habitude, sur nos sites. Tant par la qualité des témoignages exprimés que le travail fait en commission, il fallait que cette rencontre ait eu lieu!

 MG 9151

 

Le 28 décembre dernier, avec mon évêque, Mgr Alfredo, nous partions pour l'île de La Réunion. Il était important de rencontrer et d'encourager le nouveau bureau de l'Arehsam, l'une de nos 3 associations et la première dans l'ordre de leurs existences. Dès la descente de l'avion, une première réunion d'information et de travail! Moment fort convivial où nous avons constaté, résultats à l'appui, le désir de continuer de nous soutenir d'autant plus que notre proximité dans l'océan Indien est un atout que j'avais déjà mesuré lorsque je passais 2 années sur l'île. C'est vrai aujourd'hui dans la phase de la construction de l'hôpital et ça le sera davantage dans celle de son fonctionnement. Notre président Jean Luc nous avait aménagé 2 rendez-vous avec les institutions de l'île, La Région et le Conseil Général. C'est M. Camatchy, le vice de la Région et délégué de la santé qui nous a reçu une bonne heure, très intéressé par le projet HSA ; nous sommes vivement encouragés à préparer un dossier sans tarder. Pour le Conseil Général, nous étions reçu par M. Lorion et sa secrétaire, un technicien de l'institution en charge des dossiers de ce type. Sans entrer dans les détails et au delà de la demande sèche d'une subvention qui pourrait ne pas être accordée compte tenu des conjonctures, proposition nous a été faite d'un véritable partenariat qui, s'il serait plus que satisfaisant pour nous, le serait également pour le département réunionnais qui connait un fort taux de chômage des jeunes alors que des compétence existent et pourraient nous être à la fois fournies et transférées. J'aurai l'occasion de vous en reparler plus longuement!

 

A travers ces quelques lignes, vous constatez avec moi que le projet HSA qui prend une réelle consistance entre dans une phase toujours plus complexe. Vous le savez maintenant, tout n'est possible que parce que vous êtes là avec nous et  de toutes les manières! Alors oui! Chers amis, du fond du cœur, encore une fois merci pour le fruit de votre générosité qui nous permet de mener à bien ce beau projet de l'hôpital Sainte-Anne pour les plus défavorisés. Avec ma franche amitié, à tous une belle et bonne année 2014!    Jean Yves

 

Si vous avez l'occasion d'accéder par Internet à l'un de nos sites, il vous sera facile de voir à la fois la bonne avancée des travaux et le bon emploi de votre aide. Il y a l'association tourangelle, l'Atahsam: atahsam.over-blog.com,  l'Alehsam de Lorraine: www.alehsam.com et l'Arehsam de l'île de La Réunion: arehsam.webnode.fr. Ces 3 sites vous invitent d'ailleurs à vous abonner à la "news letter". En clair, à chaque nouvel article ou photos, vous êtes prévenus. C'est facile et pratique! Il suffit de "cliquer"! N'hésitez donc pas à vous abonner!

A l'intention des amis qui souhaitent toujours nous aider, votre envoi se fait à: Procure Centrale des Missions Etrangères de Paris - 128, rue du Bac - 75341 Paris cedex 07 à l'ordre de: Séminaire des Missions Etrangères avec un petit mot " Hôpital Ste Anne de Mananjary - P.  JY Lhomme". Vous recevrez de la rue du Bac un accusé de réception pour vous dire que l'ensemble de votre don a été envoyé ainsi qu' un reçu fiscal. Et de moi ensuite... lorsque le fruit de votre générosité sera arrivé après plusieurs semaines, une carte de remerciements, renouvelée chaque année, acheminée par la Poste et qui montre l'avancée des travaux!

Partager cet article
Repost0
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 14:46

Un message du Père Jean-Yves Lhomme du 04 février 2014

Ma  lettre annuelle et commune de janvier 2014 est partie... et sans doute arrivée chez les nombreux amis du projet HSA.
Dans celle de janvier 2013, vous vous souvenez sûrement que je lançais l'idée d'une rencontre à Paris au mois d'octobre de ces mêmes et nombreux amis de l'Hôpital Sainte-Anne de Mananjary.
 
C'était un pari que je me lançais à moi même... et à tous. Je n'avais jamais organisé de rencontre de ce type mais diverses réactions rapides m'ont faites comprendre que, dans le fond, l'intuition était bonne et qu'il ne fallait plus hésiter!
J'écrivais : " Depuis toutes ces années, les amis du projet sont toujours plus nombreux et je me suis rendu compte que si je connaissais pratiquement tout le monde, il serait heureux que tous les amis qui interviennent, à quelque niveau que ce soit, puissent se rencontrer et à leur tour faire connaissance".
C'était le but de ces journées et il fut atteint.
Et réussi...au delà de mes espérances! Ce n'était pas simple de vouloir et pouvoir réunir le plus grand nombre de personnes possible venant de toute  la France et de l'île de La Réunion sur au moins 2 jours. Un pari que je n'ai pas gagné seul!
 
Si cette rencontre était un encouragement pour moi qui ait, comme maître d'ouvrage" ce projet de l'hôpital privé du diocèse de Mananjary sur les "épaules", il l'était également, comme nous l'avons tous constaté et ressenti au cours de ces 2 jours, pour tous les participants présents et délégués d'un plus grand nombre encore.
Nous étions 36 le vendredi 18 et 45 le samedi 19 octobre. Une assemblée très représentative de l'ensemble des amis et associations qui oeuvrent "de toutes les manières" avec nous.
 
P 1
Tout le monde arrive progressivement. la collation d'accueil n'est pas encore prise que l'on commence à se parler et à faire connaissance. Ici, avec notre ami Evelyne, architecte venant du pays, la Touraine !
 
P 2
Avant de se mettre en place, les discussions continuent et les badges pour savoir qui est qui et d'où l'on vient sont déjà en place.
 
P 3Le "mélange" s'opère magnifiquement bien...et personne d'ailleurs et à aucun moment ne restera en retrait.
 
P 4
Nous sommes accueillis gracieusement dans la maison des Missions Etrangères de Paris de la rue du Bac à Paris, société de prêtres missionnaires pour l'Extrême  Orient depuis 1658 et à laquelle j'appartiens.
 
P 4 bis-2
Les Missions Etrangères de la rue du Bac à Paris, côté jardin.
 
P 5
C'est le père Gilles Reithinger, vicaire général de la Société des Missions Etrangères, qui, en l'absence du père Georges Colomb, supérieur général, nous accueille.
 
P 6J'ai pris plaisir  à remercier vivement et chaleureusement la Société MEP et le P. Gilles pour leur accueil spontané lorsque j'en avais fait la demande sachant bien que trouver des locaux au cœur de Paris ne serait si aisé d'autant plus que c'était une première fois...
 
P 7Si le P. Gilles est aujourd'hui "le N° 2" de la Société des MEP, il était auparavant missionnaire à Singapore. Nous nous connaissons bien, car il fut coopérant à Madagascar avant de devenir missionnaire MEP.
 
P 8La plupart des participants découvraient pour la première fois "notre grande maison" toujours très animée aux locaux et chambres occupés par un grand nombre de prêtres étudiants d'Extrême Orient venus faire des études à Paris. Pour reprendre les notes de notre ami Jean Marie Gautherot de La Maîtrise de Besançon, Gilles a su nous rappeler la "mission singulière d'une Maison de bâtisseurs de ponts, à la rencontre des déshérités". Et de nous faire un bref mais des plus intéressants résumé historique des lieux qui, jadis, étaient loin de ce que nous en voyons aujourd'hui.
 
P 9Personne ne vote! Il s'agit uniquement d'une question d'intendance...les repas!
Il me faut ensuite dire le fil de ces 2 journées en insistant sur le but premier de cette rencontre, d'abord se connaître et prendre pour cela le temps nécessaire par une présentation quasi "illimitée" et dire ce que l'on a envie de dire... et "sans tabous". Prendre la journée s'il le faut !
Nous avons été les témoins de beaux et émouvants témoignages !
 
P 10
L'humour et la bonne humeur ne sont pas exclus ! Pourtant "l'affaire" est sérieuse ! Et en reprenant les notes de notre ami Jean Marie, je rappelais l'origine du projet et sa philosophie : "satisfaire les besoins sanitaires criants du diocèse de Mananjary, au service duquel j'avais été envoyé il y a 28 ans déjà, grâce à la fondation d'une structure permanente d'accueil. Construire, gérer et trouver les financements nécessaires à un hôpital construit par des Malgaches et pour des Malgaches, avec un personnel malgache. Un hôpital pour les pauvres, et aussi pour tous - les riches payant ce qu'ils doivent payer. Mais ni un hôpital pauvre, ni un hôpital "à la française". Un hôpital prenant en compte la culture malgache, partout où ce sera possible.
 
P 11 
La photo du groupe du  1er jour le vendredi 18 où nous étions 36.
Nous serons 45, le lendemain.
 
Toutes les personnes présentes les deux jours sont représentatives de l'ensemble des amis d'HSA : L'Aide aux Missions (ATM de Sars Poteries), l'ADRAR (Association pour le Développement Rural dans l'Autonomie et le Respect dans le 47), CODEGAZ (Association humanitaire du personnel Gaz de France -GDF-Suez), ESF (Electriciens Sans Frontières), FAED (Fondation d'aide aux enfants défavorisés), La Maîtrise de Besançon, PHI Anjou (Pharmacie Humanitaire Internationale), Profit & non-Profit Finance, Paroisse St François de Sales (Paris 17è), Paroisse St Adrien (Courbevoie), Paroisse St Martin de Mondaye (Normandie)
Les 3 associations spécifiques fondées pour soutenir le projet HSA: l'Alehsam (Lorraine), Arehsam (La Réunion) et l'Atahsam (Touraine).
Ainsi que des personnes venues à titre individuel.
 
Chaque personne a "été invitée à dire ses motivations personnelles, celles de son association, de sa paroisse, ses interrogations mais aussi ses convictions..."
"Des témoignages engagés, souvent très personnels et profonds" pour reprendre les notes de Jean Marie Gautherot (qui a fait un excellent compte rendu de ces journées et de l'avancée du projet dans la revue N° 19 de La Maîtrise de décembre 2013)
 
P 12Il fait un peu" frisquet" dehors et  après une première intense matinée, la bonne humeur persiste et se poursuivra lors du repas qui va suivre...
 
P 13Le samedi 13 dans la matinée, l'archevêque de la capitale, Antananarivo, de passage dans notre maison à Paris, Mgr Odon Razanakolona que je connais depuis fort longtemps...
 
P 14... est venu nous parler de la situation politique à Madagascar. Depuis, les élections présidentielles, après plus de 4 ans de transition, ont eu lieu et le nouveau président élu  a déjà pris ses fonctions. Tout le monde est dans l'attente du redressement d'une situation qui s'était beaucoup dégradée...mais qui néanmoins ne nous a pas pénalisée dans l'avancée des travaux du projet HSA.
 
P 15Puisque le but premier de ces journées qui est de se connaître en prenant du temps est atteint, on peut dans la journée du samedi passer à la phase "ateliers de travail".
Ici, Jacques Péré, notre ami architecte, prépare un montage de présentation du site et des travaux  pour mieux ensuite nous retrouver en petits groupes et travailler à partir d'éléments récents.
 
P 16 
P 17 
P 18 
P 19 
P 20 
P 21
Trois grands ateliers sont à l'œuvre ! Les questions sont nombreuses aussi bien sur le plan médical, la résolution de problèmes techniques ainsi que la recherche de moyens de financement. Une avancée significative est constatée en fin de rencontre...
 
P 22 
Nous nous quittons sur une dernière photo avec les personnes absentes de la veille !
2 jours, c'est court et pourtant, beaucoup de choses ont été dites et faites !
Rendez-vous est pris pour 2015 !
Partager cet article
Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 21:34

Les 18 et 19 octobre 2013 a eu lieu, au centre des Missions Etrangères Paris (MEP), la première rencontre des amis de l'Hôpital Sainte-Anne (HSA).

20131018 003

Autour du Père Jean-Yves Lhomme et des architectes se sont retrouvés des membres des associations et des amis qui soutiennent le projet HSA.

20131018 013

Evelyne et Jacques Péré, architectes et Père Jean-Yves

 

20131018 028

Séance de travail

 

20131018 048

Père Jean-Yves

Avant la diffusion d'un article complet sur cette rencontre, voici, l'interview qu'a réalisé Radio Notre-Dame à cette occasion.

Pour l'écouter, cliquez sur le lien suivant :

Interview Père Jean-Yves Lhomme parRadio Notre-Dame

 

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 16:00

 

Au retour, le moment de témoigner et de remercier

Le 27 Octobre 2012, les 5 compagnons ont organisé une soirée conviviale dans la salle paroissiale du Christ Roi à Tours nord.

Avant de pénétrer dans la salle, le visiteur était accueilli par une superbe expostion de 26 photos accompagnées de textes courts commençant par A, B, jusqu'à Z.

Après une brève introduction, un film de 40 minutes a été présenté à une assistance nombreuse et fort intéressée, constituée des parents, des scouts et guides de France du Christ Roi, leurs chefs, des amis, des membres de l'ATAHSAM et des donateurs.

 

 

Pour visualiser le film, pointer la souris sur l'image suivante et avec le clic droit selectionner "ouvrir le lien...".

 


DSC07818

 

A l'issue du film, les 5 Compagnons ont remercié tous ceux qui avaient collaboré à la réussite de leur projet.

Ensuite un débat s'est engagé avec de nombreuses questions :

  • Quels ont été les moments forts du voyage, à Tana, à Mananjary ?
  • Quel est le planning de construction de l'hôpital ?
  • Comment fonctionnera l'hôpital ?
  • Avez-vous bien communiqué avec les guides malgaches ?
  • etc.

Et pour terminer, un verre de l'amitié avec petits toasts tartinés tout l'après-midi par les Compagnons eux-mêmes. Un jeune a pu dire "les Compagnons... ils assurent !"

Les membres de l'ATAHSAM ont vendu épices et vanille et ont répondu à des questions plus spécifiques sur le chantier HSA et sur l'association.

 

Bravo à tous et une petite pensée au Père Jean-Yves qui a "assuré" pour l'accueil et l'encadrement des jeunes !

 


DSC07812

 

 

DSC07814

 

210 HSA

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 19:17
5 jeunes Compagnons accueillis à Mananjary

 

Après un vol Paris - Antananarivo le 31/07/2012, les 5 Compagnons du groupe des SGDF (Scouts et Guides de France) du Christ Roi, étaient accueillis, au début du mois d'août, par le père Jean-Yves Lhomme à Mamanjary.

 

Qui sont-ils ?

 

Autour du Père Jean-Yves, de la gauche vers la droite, 

  • Timothée FOUQUERAY, 19 ans, élève à l’Ecole Normale Supérieure (biologie), responsable communication
  • Marion CASTAING, 19 ans, en préparation des concours des écoles d’infirmières, responsable de l’infirmerie et de la vie spirituelle
  • Pierre LEPENNETIER, 19 ans, en terminale ST2S, responsable matériel
  • Lucas JAMIN, 19 ans, en IUT de technique de commercialisation, trésorier de l’équipe
  • Tom BLANC, 18 ans, en classe préparatoire scientifique (MPSI), responsable intendance

10 HSA

 

Trois ans de préparation, à réaliser en plus des études !
  • D'abord le groupe a dû répondre à ces deux questions essentielles : que veut-on faire ? que peut-on faire ?
  • Ensuite, prises de contact avec le milieu associatif de Touraine
  • Rencontre avec l'association ATAHSAM et décision de participer au chantier de l'Hôpital Sainte Anne de Mamanjary
  • Participation à des week-ends de Formation Départ à l'Etranger, organisés par des responsables SGDF
  • Réalisation de camps d'été en 2010 et 2011 pour souder l'équipe
  • Etablir le budget et recueilir les sommes nécessaires (extra-jobs, recherche de subbvention et de dons...)
  • Contacts avec le Père Jean-Yves Lhomme via Internet (messages, discussions sur Skype)
  • Faire face aux contraintes médicales et administratives (vaccins, passeports, visas...)
  • Préparer la logistique du voyage (transfert d'Antanarivo à Mamanjary)
  • Réaliser le dossier de camp à faire valider par les SGDF

 

40 HSA

 

Voici les propos qui ont été rapportés par le journal "la Nouvelle République" le 1er Septembre 2012 suite à un interview avec Timothée et Lucas juste au retour

« Nous avons eu des subventions des mairies de Notre-Dame-d'Oé, de Chanceaux-sur-Choisille, du conseil général, du Crous et de la Société d'entraide de la Légion d'honneur », détaille Timothée. Sur place, c'est la confrontation avec la pauvreté. « Mais on n'était pas là en touristes, nous sommes des scouts avant tout », rappelle Lucas. Alors pour apporter leur écot, le groupe de scouts a retroussé les manches en s'improvisant ouvriers du bâtiment durant deux semaines.

 

120 HSA 140 HSA

 

« Nous avons également apporté du matériel, fait un don de 500 € à l'association », précisent de concert les deux jeunes scouts. Pour leur voyage, à part les subventions, ils ont travaillé, économisé et sorti les deniers de leur poche pour s'engager et réussir la mission qu'ils s'étaient fixée.« Je pense que ce qui ressort de cette mission, c'est le regard que nous portons sur les conditions de vie des Malgaches, et lorsque l'on revient en France, on relativise »,poursuit Timothée.

 

80 HSA

 

La rencontre avec un groupe de scouts malgaches s'est soldée par un échange de foulards qu'aujourd'hui le groupe de scouts tourangeau arbore fièrement, avec un peu le sentiment du devoir accompli. Pour la suite, chacun va repartir à ses études, à son quotidien ; mais avant, ils préparent une soirée rétrospective de leurs trois semaines à Madagascar.

 

170 HSA

Pour rencontrer le groupe des 5 Compagons et en savoir plus :

Rendez-vous le 8 Décembre 2012, 20h,

à la salle paroissiale de Montlouis-sur-Loire

210 HSA

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 21:42
Une leçon de vie

Qui ?

  • Benjamin, 17 ans, 1ère année médecine à Tours
  • Chloé, 19 ans, 1ère année fac de sport à St Brieuc
  • Jean-Baptiste, 18 ans, 1ère année Psychoprat à Paris
  • Lucas, 18 ans, Prépa arts graphiques à Paris
  • Pierre-Emmanuel, 19 ans, 1ère année médecine à Angers
  • Simon, 20 ans, 2ème année médecine à Tours
  • Thaïs, 19 ans, 1ère année médecine à Angers
  • Anne-Marie, 35 ans, enseignante à Chartres

CIMG2692 

Le Père Jean-Yves Lhomme avec le groupe de 8 auquel se sont joints Agnès et son fils Tristan


 

Pourquoi ?

 

A la demande de deux jeunes au départ, issus du MEJ (Mouvement Eucharistique des Jeunes), le groupe s’est étoffé au fil de l’année, jusqu’à former un juste équilibre entre chrétiens engagés, chrétiens de tradition familiale et non chrétiens.

Désir de vivre une expérience de solidarité, de partage, de service, de découvrir une autre culture, de vivre une expérience de groupe...

 

debr07  terrassement06

 

Débroussaillage & Terrassement 

   moellons01                  moellons03      

 

 

Transport et tri des moellons           

Quoi ?

  • Porter des sacs de sable (jusqu'à 600 kg chacun par jour!) nécessaires à la fabrication des parpaings.
  • Pelleter et brouetter de la terre sur le chantier de l’hôpital.
  • Trier et ranger des moellons nécessaires à la construction des soubassements des bâtiments.
  • Ranger et trier du carrelage pour l’hôpital.
  • Ratisser le sol pour la préparation des rizières qui permettront à l’hôpital d’être autonome.
  • Rencontrer et partager des moments de travail intense avec les ouvriers malgaches du chantier.
  • Jouer avec les enfants des ouvriers vivant sur le site de l’hôpital (cerfs volants)
  • Partager des temps de discussion avec le père Jean-Yves Lhomme.
  • Rencontrer, parler avec des malgaches de Mananjary.

sable02 sable04

Récupération du sable de rivière et transport en barque...

sable07 sable15

... à dos d'homme ...

sable18    sable19

... puis par camion jusqu'au chantier

 

2011-08-groupe 2180

Activité cerfs-volants

Au retour ?

Quelques mots, sûrement insuffisants tellement l’aventure humaine vécue fut complexe et riche…

  • Un temps de service (une goutte d’eau dans l’océan!) où les rôles “habituels” étaient inversés (les Européens étaient au service des Malgaches)
  • Le paradoxe entre des paysages magnifiques, une végétation dense et vivante et une pauvreté marquante, interpellante, qui ne peut laisser indifférent.
  • Des relations difficiles à établir avec les Malgaches à cause de la complexité de l’Histoire et du décalage culturel…

Bref, une vraie leçon de vie, avec ses richesses, ses difficultés et ses questionnements…

 

Anne-Marie

 2011-08-groupe 2221

 

2011-08-groupe 2224

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Association Tourangelle d'Aide à l'Hôpital Ste-Anne à Madagascar
  • : Objectifs principaux de ce blog : - Présenter le chantier de construction de l'hôpital Ste Anne à Mananjary et son évolution. - Faire part des activités, passées et futures de l'association tourangelle pour récupérer des fonds qui seront envoyés à Mananjary. - En lien avec les autres associations (ALEHSAM, AREHSAM), créer une chaine d'amitié et de solidarité pour supporter ce beau projet.
  • Contact